Nancy, capitale du cristal et de la bergamote

Nancy est célèbre dans le monde entier pour son patrimoine architectural inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Mais si a ville enchante par la richesse de ses musées et de ses monuments, elle réserve aussi une très bonne place à l'artisanat.

0
3401
Nancy, capitale du cristal et de la bergamote ©ThinkStock

La place Stanislas

Nancy, capitale de la Lorraine, c’est avant tout la place Stanislas (la place Stan pour les Nancéiens), l’une des plus belles places européennes. Bien sûr, s’asseoir en terrasse place Stanislas ou devant l’un des monuments de l’architecte Héré offre un moment de plaisir intense, tout comme la visite de ses magnifiques musées aux richesses infinies. Restauré en 2005, cet ensemble architectural unique au monde est inscrit au Patrimoine mondial de l’ Unesco. Jusqu’au milieu du XVIIe siècle, une vaste esplanade séparait la ville-vieille et la ville-neuve de Nancy.
Stanislas Leszczynski, ancien roi de Pologne, devenu duc de Lorraine en 1737, va projeter d’y établir une place destinée à honorer et à glorifier son gendre le roi de France Louis XV. Première de toutes les places royales françaises, elle sacralise l’image de marque royale tout en accueillant les festivités populaires. La place sera dessinée par Emmanuel Héré, la première pierre du premier pavillon officiellement posée en 1752, et la place inaugurée en 1755. A l’origine, une statue de Louis XV trônait au milieu de la place. Mais elle fut détruite pendant la Révolution et remplacée en 1831 par une statue représentant Stanislas. Tout autour, des bâtiments classiques abritent actuellement l’hôtel de ville, l’opéra et le musée des Beaux-Arts. Les grilles de Jean Lamour qui relient les bâtiments témoignent de l’art rocaille, tout comme les fontaines d’Amphitrite et de Neptune. Un vrai petit paradis pour les amoureux en balade. Office de tourisme
Place Stanislas
03 83 35 22 41 ouwww.ot-nancy.fr Petit détour par Baccarat A 55 kilomètres de Nancy, Baccarat est célèbre pour ses cristalleries, comme la célèbre Daum qui a son siège à Nancy. Le nom de la ville de Baccarat dérive du germanique «bach», signifiant «ruisseau, cours d’eau». En 1764, un certain Antoine Renaut, avocat à la cour et conseiller du roi, fonde en association avec monseigneur de Montmorency-Laval, évêque de Metz, un château dans le style du temps, plutôt sobre, ainsi qu’une verrerie. Celle-ci commencera à produire du cristal en 1817 sous l’impulsion d’un ancien maître verrier de Saint-Louis en Moselle. C’est en 1823 que la Compagnie des cristalleries de Baccarat est créée. La verrerie de Baccarat sera définitivement transformée en 1871 par son nouveau propriétaire. Grâce au savoir-faire et aux expositions internationales, Baccarat est devenue internationale. Le syndicat d’initiative de Baccarat, en partenariat avec l’ONF, a balisé trois itinéraires autour de la ville: le circuit des fontaines (2 heures), le circuit des remparts (1 heure 30) et le circuit de la roche du Serpent (1 heure 45). Ils se font tous au départ du syndicat d’initiative qui édite un plan avec des explications sur les curiosités à voir en balade.
Le château abrite aujourd’hui quant à lui le musée du Cristal. Renseignements :
www.ville-baccarat.fret 03 83 76 35 35

Les bergamotes de Nancy

La bergamote de Nancy voit le jour en 1850, lorsqu’un confiseur, Frédéric Godefroy-Lillich, sur la suggestion d’un ami parfumeur, verse quelques gouttes d’essence de bergamote dans du sucre. La bergamote provient d’un petit arbre fruitier de la famille des orangers, le bergamotier. C’est au bon roi René, duc de Lorraine, que l’on doit l’introduction du bergamotier dans la région au XVe siècle. Quelques siècles plus tard on continue à fabriquer cette douceur typiquement nancéienne suivant les méthodes ancestrales. En 1994, la bergamote de Nancy a obtenu un label régional et une Indication géographique de provenance, ce qui a encore accru sa renommée déjà bien étendue à travers le monde. Alain Batt
40 rue Saint-Georges
03 83 35 91 65 ou www.alainbatt.com

Romain David