Norton : un jean antivirus informatique

La société Norton, éditrice de logiciels informatiques et d’antivirus, annonce la conception d’un jean capable de prévenir le vol de données informatiques depuis une carte de crédit à paiement sans contact.

0
2067
Des vêtements capables de prévenir le vol de données informatiques ©Capture d'écran / Youtube

Apple avait fait sensation en septembre dernier en annonçant la possibilité du paiement sans contact avec son dernier smartphone, l’iPhone 6. Si le paiement sans contact s’est démocratisé – et s’avère très utile – il n’est pas sans risques. Car les pirates informatiques, ces pickpockets numériques, sont capables de capter les ondes émises par ce genre de puces et donc de récupérer les informations bancaires.

« Il existe des appareils capables de voler vos informations personnelles, juste en survolant votre poche » nous dit-on. Dans le but de contrer ces détrousseurs d’un nouveau genre, la société Norton, éditrice de logiciels informatique et d’antivirus, s’associe à la marque de vêtements Betabrand. Ensemble, ils désirent concevoir (et commercialiser) des vêtements capables de prévenir le vol de données informatiques depuis une carte de crédit de paiement sans contact.

Une commercialisation pour février 2015 ?

Norton explique ainsi vouloir mettre au point un jean (pour les hommes) et une veste (pour les femmes) qui bloqueraient, par le biais des poches, les ondes radio émises (RFID) par un smartphone ou une carte bancaire.

Alors que ces deux prototypes de protection de données font actuellement l’objet d’une campagne de financement participatif, leur commercialisation serait déjà prévue pour février 2015 au prix de 168 dollars pour le jean et 198 pour la veste. Si l’entreprise Norton semble ici innover en proposant des vêtements, elle n’est cependant pas la première à penser protéger les consommateurs en bloquant les ondes radios.

Aujourd’hui il existe déjà des portefeuilles, des étuis de carte bancaires, des coques de téléphones ou encore des pochettes qui disposent de ce dispositif.

Voir la vidéo de démonstration :

Laurie Ferrère