Nos astuces pour réduire votre facture d’eau

Les habitudes sont tenaces, et nous coûtent plus que ce qu’elles devraient. Il suffirait pourtant 
de changer quelques-unes de nos manies, voire d’installer quelques petits équipements 
pour que notre portefeuille nous dise « merci ». Réponse à tout! vous livre ses conseils pour réduire votre consommation d’eau.

0
2381
Nos astuces pour réduire votre facture d’eau ©Shutterstock

Lave-vaisselle : intéressez-vous
 aux programmes


Intéressez-vous aux différents programmes de votre appareil, au lieu d’appuyer systématiquement sur le même. Ainsi, si votre vaisselle n’est pas trop sale, n’hésitez pas à utiliser le mode « éco ». L’eau utilisée est réduite de 18 % par rapport aux autres programmes. Et en plus, cela consomme 25 % d’électricité en moins (car l’eau n’a pas besoin
 de chauffer autant) ! 
Un cycle court (modèle énergétique A+++) va consommer en moyenne 10 litres d’eau pour un lavage contre…
 25 à 30 litres pour un ancien appareil. Plus concrètement, c’est environ 10 centimes d’économies, soit près de 30 euros pour environ 280 cycles de lavage dans l’année. 
Par ailleurs, il est peut-être temps de changer
d’appareil. Les derniers modèles consomment
 65 % d’eau et 40 % d’électricité en moins, soit
 près de 65 euros d’économies par an. Enfin, 
ayez les bons réflexes : on ne lance pas une 
machine quand elle est à moitié vide et, si
nécessaire, on utilise la fonction demi-charge,
 qui ne lave la vaisselle que sur un étage…

Lave-linge : cycle « éco »
 ou nouvel appareil ?


Comme pour le lave-vaisselle, les conseils de base sont très simples : on ne fait pas tourner une machine à moitié pleine, à moins d’utiliser l’option « demi-charge ». Votre linge n’en sera pas moins bien lavé, rassurez-vous. Par ailleurs, la fonction 
« éco » est là aussi très intéressante puisque, exactement comme pour la vaisselle, elle permet l’économie de 18 % d’eau, mais aussi de 25 % d’électricité. Idem, si vous souhaitez changer d’appareil, les plus récents vous offrent la possibilité de baisser la consommation d’eau de près de 65 % ! Enfin, n’ayez pas peur des programmes courts, ils sont tout aussi efficaces qu’un cycle long, surtout quand le linge n’est pas trop sale.

Douche ou bain : changez vos habitudes

Même si le bain n’est pas à proscrire pour toute la détente qu’il nous apporte, il n’en reste pas moins que tous 
les jours, c’est beaucoup ! Optez plutôt pour 
une douche qui consomme 100 litres d’eau 
en moyenne pour 5 minutes, contre les
200 litres nécessaires pour remplir la 
baignoire. Cela représente quand
 même quelque 50 à 100 euros 
d’économies annuelles !


Pour la douche, sachez qu’il existe
 des petits trucs pour consommer 
encore moins d’eau : prenez une
 « douchette économe ». Avec son
 débit moins important (7 litres par
 minute contre 16 pour une 
douchette classique), vous 
économiserez jusqu’à 5 euros par
 mois. Cela vaut peut-être le coup
 d’investir car, en moins d’un an, les 30 à 
60 euros que coûte la douchette économe
 seront rentabilisés.
 Vous pouvez aussi utiliser un système « stop douche » 
qui coupe l’eau pendant que vous vous lavez par exemple. L’investissement s’élève à 15 euros grand maximum, 
et comme ce système vous permet d’économiser environ 2 euros par mois, faites le calcul : en moins de 8 mois (pour le modèle le plus cher), c’est rentabilisé !

À savoir : attention en remettant le « stop douche » en route, car l’eau risque de ne plus être à la bonne température durant quelques secondes. Enfin, sachez que le « stop douche » ne sert pas à couper l’eau, mais juste à l’arrêter quelques minutes. Sinon vous risqueriez d’endommager le tuyau flexible.

Lavabos bien équipés : économies réalisées

C’est sans doute avec les robinets des lavabos qu’il est le plus simple de réaliser des économies. Tout d’abord, et même si cela tombe sous le sens pour certains, on ne laisse pas couler l’eau à tort et à travers. On coupe le robinet quand on se lave les dents ou que l’on se frotte les mains avec du savon. Votre porte-monnaie vous dira merci. Vous pouvez aussi utiliser des mitigeurs thermostatiques (compter entre 10 et 80 euros), équipés d’une poignée centrale : ils permettent d’économiser jusqu’à 30 % d’eau. Mais également des mousseurs hydroéconomes (entre 5 et 10 euros) qui diminuent de près de moitié le débit du robinet, en passant de 12 à 7 litres par minute !

WC : 55% d’eau en moins


Les toilettes ne sont pas en reste côté économies ! Il est ainsi très facile de diminuer sa consommation sur ce poste-là. Saviez-vous que nous dépensons environ 40 euros par an et par personne rien que pour utiliser la chasse d’eau ? Quand on est plusieurs, voire nombreux à vivre sous le même toit, faites le calcul, tirer la chasse ça coûte cher ! Or, si vous l’équipez d’un système à double commande, la consommation d’eau sera largement réduite. Cet équipement (qui coûte entre 15 et 30 euros) permet soit d’utiliser la totalité du réservoir d’eau des WC, soit de n’en utiliser que la moitié. Encore mieux, il existe une solution entièrement gratuite : placez une bouteille d’1,5 litre pleine dans le réservoir de la chasse, le volume dispensé par la bouteille empêchera la chasse de se remplir entièrement, ce qui n’empêchera pas à l’eau tirée de faire son travail !

En extérieur, on fait
 comment ?


L’eau potable s’écoulant du
 robinet n’est pas forcément la
 seule solution. Dès lors que 
vous utilisez de l’eau en
 extérieur pour arroser vos 
plantes ou laver votre voiture 
(conseils valables également
 pour le nettoyage de vos sols 
de maison), pensez à
 récupérer l’eau de pluie. Pour
 ce faire, équipez-vous d’un
 récupérateur d’eau, ou plus 
simplement d’une grande 
cuve. Celle-ci aura besoin d’être équipée d’un système de filtration qui coûte au minimum 40 euros.

Lire aussi : Qu’est-ce que le chèque énergie ? 

Audrey Barrère