Obama veut que l’Aïd soit férié aux États-Unis

Les musulmans célèbreront la fin du ramadan ce vendredi 17 juillet. À cette occasion, Barack Obama a expliqué qu’il souhaitait que ce jour soit férié pour les écoliers de son pays.

0
3683
Barack Obama souhaite que la fin du ramadan soit férié. ©ShutterStock

Alors que les musulmans vont célébrer l’Aïd el-Fitr (fin du ramadan) ce vendredi 17 juillet, Barack Obama, président des États-Unis, souhaite rendre ce jour férié dans son pays. En effet, lors de l’annonce de la fin du mois sacré, le chef d’État américain a souhaité un « Joyeux Aïd » à tous les fidèles. Il a également profité de cette occasion pour soutenir la ville de New-York qui a récemment transformé deux fêtes musulmanes en jour férié.

En mars 2015, le maire de la grosse pomme, Bill Blasio a décidé que les écoliers de la ville d’ajouter deux autres jours fériés aux calendriers : l’Aïd el-Fitr et l’Aïd el-Kébir ou Aïd al-Adha (fête du sacrifice). Barack Obama a félicité le maire de New-York pour cette initiative parce qu’elle reconnaît la diversité de la population des États-Unis. Il ajoute qu’ : « Un jour férié est un moyen de rappeler à tous les Américains qu’il est important de respecter toutes les croyances et religions ».

Ramadan : Barack Obama a soutenu les musulmans

Le chef d’État américain espère donc que toutes les écoles de son pays suivent l’exemple de New York. Ce n’est pas la première fois que le président des États-Unis soutient publiquement les fêtes musulmanes. Barack Obama avait effectivement invité plusieurs fidèles à partager le repas de l’Iftar, rupture quotidienne du jeûne, à la Maison Blanche au cours du mois de juin.

Cette déclaration du président américain intervient alors qu’en France les actes islamophobes sont en forte augmentation : ils auraient quadruplé durant le premier semestre 2015 par rapport à l’année précédente.

Lire aussi :

Google aide les musulmans pour le ramadan

Ramadan : comment passer le bac tout en jeûnant ?

Yuna Boudré