On a testé cinq sites de livraison express

Envie d’un burger, à court d’aspirine ou bien besoin d’une perceuse illico presto? Il n’y a qu’à se faire livrer... Maintenant, ou quand ça nous chante ! On a passé cinq services à l’épreuve pour vérifier comment ça marche. Verdict ?

0
3938
On a testé cinq sites de livraison expresse ©Shutterstock

Pris par le travail, les enfants ou la maison, on est toujours en train de courir après le temps… Dans toute cette agitation, pas étonnant qu’on en oublie parfois de passer à la pharmacie, qu’on ait zappé le cadeau du petit cousin ou que l’on se retrouve le réfrigérateur vide dès 
le mardi soir… Heureusement, à l’ère de l’instantanéité, le Web rivalise d’ingéniosité pour résoudre nos petits tracas quotidiens et nous faciliter la vie, moyennant quelques euros. La livraison à domicile, ce n’est pas très nouveau : on connaissait déjà la livraison de pizzas, de sushis en 30 minutes chrono en ville ou encore de fleurs… Mais aujourd’hui, le marché de la livraison explose et répond à la moindre de
 nos envies et à tous nos caprices, il faut bien l’avouer aussi… Car oui, on peut à peu près 
tout se faire livrer en quelques clics, depuis
son ordi ou son smartphone, et surtout en un rien de temps. Cette promesse, on a eu envie de la vérifier de cinq endroits différents en France, essentiellement des villes. Et le moindre que l’on puisse dire, c’est qu’on a été plus que satisfaits…

J’ai testé : UberEats à Paris

L’objet convoité ? Un fishburger.
 D’où ? Du bureau situé rue des Martyrs, dans 
le 9e arrondissement de Paris.
 La promesse : 7 jours sur 7, partout dans Paris et entre 11h30 et 23h, se faire livrer un plat chaud ou froid pour la modique somme de 8 à 12€ en moins de 10 minutes.


Le test : je lance l’appli Uber sur mon smartphone, je sélectionne l’icône symbolisant une petite assiette, je mentionne mon adresse de livraison, je clique sur « voir le menu », choisis parmi quatre ou cinq plats / desserts et passe commande. On peut aussi le faire sur son ordi, via ubereats.com/paris


Le résultat : mon fishburger et sa purée de petits pois à la menthe (une recette originale qui change du burger frites) m’ont été livrés en 8 minutes (au lieu de 10) par un coursier poli et souriant, arrivé en voiture électrique que j’ai pu suivre en temps réel via l’appli. Arrivé un peu tiède certes, le burger, mais 20 secondes de micro-ondes (en enlevant le pain) lui ont redonné tout son aura. Pas besoin de régler quoi que ce soit : comme pour le service de transport (Uber), la course est directement prélevée sur mon compte en banque préenregistré. Il ne me reste plus qu’à attribuer une note au livreur de une à cinq étoiles. Ce jour-là, ce sera 5/5 car garder le sourire sans paraître essoufflé après avoir grimpé cinq étages sans ascenseur, c’est de l’ordre du miracle !


Tarif de livraison : 1,99 € (à ajouter à la commande).

Degré de satisfaction : 4,5/5 surtout que j’ai récidivé à de nombreuses reprises depuis. www.ubereats.com

J’ai testé : TokTokTok à Toulouse (31)

Les objets convoités ? Des produits d’hygiène oubliés 
à la maison.
 D’où ? Du quartier des Carmes où nous passions un week- end en famille. La promesse : tout se faire livrer 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 et en moins d’une heure. Le principe ? Un runner (le livreur) qui se déplace à vélo, en scooter ou en rollers fait les courses à notre place au magasin partenaire et se presse d’aller livrer.

Le test : je télécharge (gratuitement) et lance l’appli, je me crée un compte en laissant mes coordonnées bancaires (possibilité de le faire online aussi, sur www.toktoktok.com) et je commande comme sur n’importe quel site marchand. On m’indique le délai de livraison estimé : 40 minutes. Plus que raisonnable !

Le résultat : on regrette l’interface quelque peu fouillis (les produits d’hygiène sont mélangés à l’alimentaire) qui ne propose pas beaucoup de choix. Rien de comparable avec un site de courses online. Cependant, on peut suivre l’évolution du runner en temps réel sur une carte via l’appli, on reçoit des SMS et des mails informatifs, voire parfois des appels si le runner a besoin de précisions si le produit souhaité n’est plus en rayon… Bref, on n’est pas sur place mais on a quand même l’impression de faire les courses avec lui. Il fait la queue pour payer puis arrive chez vous… Évidemment, le dimanche, on oublie car le magasin est fermé.

Tarif de la livraison : 13,50 € tout de même, moins 10 € de réduction pour la première commande. Ouf !

Degré de satisfaction : 3,5/5 à cause du manque de références (contrairement à Paris) et l’interface brouillon qui fait perdre du temps. Mais l’appli se rattrape bien à mes yeux puisque j’ai pu retenter l’expérience pour un resto et là, je n’ai pas été déçue le moins du monde.

J’ai testé : Colisweb à Lille (59)

Les objets convoités ? 6 tringles à rideaux de 3 mètres de long. 
D’où ? Depuis Saint-Maurice Pellevoisin, un quartier de Lille, à l’occasion d’un week-end aménagement dans le nouvel appartement de maman.
 La promesse : une livraison à domicile en 2 heures chrono ou bien sur rendez-vous, c’est comme on veut. Le principe ? On fait son shopping en magasin ou bien online et l’enseigne sélectionne en temps réel le transporteur au meilleur coût et le plus proche.


Le test : je me suis connectée un samedi matin à 11 heures sur www.colisweb.com qui proposait un partenariat avec Leroy Merlin. Bingo ! Direction le site Web. En même temps, maman et moi avons acheté six paires de rideaux. Puis au moment de payer, nous avons coché l’option Colisweb. On choisit une livraison à 15 heures, le temps d’aller se sustenter dans un petit restaurant lillois.


Le résultat : pour l’instant, il est impossible de suivre son coursier en temps réel grâce à la géolocalisation, mais j’ai été tenue au courant de son évolution par mail et par SMS. Le transporteur est arrivé avec deux minutes de retard (les bouchons lillois !) mais ne chipotons pas. J’ai pu retester le service à Paris via les enseignes Boulanger et Habitat pour une pleine satisfaction. À noter que le service est proposé aujourd’hui dans plusieurs grandes villes de France et est en pleine évolution.

Tarif de la livraison : 11,50 € mais pas le choix, les tringles n’entraient pas dans ma voiture.

Degré de satisfaction : 4/5

J’ai testé : Amazon Premium à Montreuil (93)

Les objets convoités ? Des protège-cartes anti-RFID après m’être fait piraté à mon insu 20€ le week-end d’avant. D’où ? De chez moi, quartier Croix de Chavaux, à deux stations de métro de Paris. La promesse : pour 49€ par an, on peut tout se faire livrer en un jour ouvré seulement et « gratuitement », c’est-à-dire sans frais de port supplémentaire, partout en France et en Belgique et peu importe le volume. En plus de l’accès prioritaire (30 minutes avant tout le monde) aux ventes flash, des promos personnalisées via les recherches Google, Facebook… La belle aubaine…

Le test : fidèle cliente de la librairie Amazon, j’ai tenté l’expérience un lundi en me connectant via mon identifiant et mon mot de passe et en souscrivant au service Premium. J’ai commandé mes porte-cartes que j’attendais impatiemment le lendemain. 


Le résultat : le lendemain, aucune news d’Amazon alors que je suis restée travailler à la maison. En ouvrant ma boîte aux lettres, le facteur y avait glissé un avis de passage, sans avoir pris la peine de monter les trois étages sans ascenseur jusqu’à mon appartement et encore moins d’avoir laissé le colis dans la boîte. Agacée, j’ai dû attendre le surlendemain, aller faire la queue quelque 35 minutes pour récupérer un colis aussi léger qu’une plume et vraiment peu encombrant. Bref, je n’ai pas été livrée directement chez moi et j’ai récupéré mon colis le lendemain à cause d’un agent postal peu coopératif, pas à cause d’Amazon Premium qui a respecté son contrat. Depuis, j’ai repassé commande d’un robinet de salle de bain, de livres, de jambon Bellota, mon péché mignon, en précisant bien l’étage et le numéro de l’appartement, mais malheureusement, c’est toujours à la Poste que je récupère mon pli. Rien de bien méchant vous me direz…

Tarif de livraison : compris dans l’abonnement annuel et en plus, j’ai pu bénéficier de 30 premiers jours gratuits.

Degré de satisfaction : 4/5 www.amazon.fr/premium

J’ai testé : Houra.fr à Bormes-les-Mimosas (83)

Les objets convoités ? Les courses de la semaine.
 D’où ? Depuis notre maison louée pour les vacances.
 La promesse : une livraison qui s’effectue partout (dès l’instant qu’on s’est assuré que sa ville est éligible à la livraison), pour un minimum de 75€ hors frais de livraison, en 24 ou 48 heures du lundi au samedi.


Le test : après inscription, je fais mon shopping, je règle et je choisis ma date de livraison (jour et créneau horaire) pour mon secteur et je retourne me prélasser sur mon transat près de la piscine.


Le résultat. Véritable supermarché en ligne, on trouve absolument tout, même des produits régionaux ou sans gluten ou bios. Bref, le paradis !


Tarif de livraison : 0€ car nous avons dépassé 150€ d’achat (sinon, comptez environ 9,90 € pour 75 € d’achat, autres tarifs très précis mentionnés sur le site ou via l’appli houra.fr).

Degré de satisfaction : 5/5. Le service est bien rodé mais la livraison ne s’effectue pas partout en France. www.houra.fr

Et aussi…

Malin et pas plus cher que dans le commerce, AlertApero.fr (et via l’appli) est un réseau présent dans 9 villes de France qui vous livre en 30 minutes des bouteilles et des grignotages apéritifs. Idéal quand les copains arrivent à l’improviste (livraison gratuite)! Un petit creux en sortant du boulot ? Deliveroo, Foodora, TakeEatEasy, AlloResto… se partagent le secteur de la livraison de bons petits plats. Du burger au yassa poulet sénégalais en passant par la salade vegan, on en trouve absolument pour tous les goûts.

Des médicaments en 24 heures oui, mais à une condition…

Après les livraisons dites « de confort », vient enfin le temps des livraisons utiles quand on ne peut pas se déplacer. Sur le site lasante.net, on peut commander quelque 1000 médicaments vendus sans ordonnance (paracétamol, sirop, gommes nicotine, homéopathie…) mais aussi de la parapharmacie. Toute commande passée avant 13 h est expédiée le jour même (du lundi au vendredi) et reçue le lendemain, obligatoirement en main propre contre signature. Il faut tout de même débourser un minimum de 55€ par commande pour un tarif de livraison tout mini : 4,99€.

Lire aussi :

Le Truc Rouge : l’appli pour se faire livrer du vin à domicile

– La Poste se lance dans la livraison de produits frais

Sabrina Bailleul