On a testé la semaine « zéro dépense »

Vivre sans se ruiner, c’est possible. Mais sans rien dépenser, c’est plus compliqué. Quoique... On a tenté l’expérience durant une semaine et, à force d’ingéniosité et d’organisation, on a réussi. Pour preuves, toutes ces astuces à tester quand vous le souhaiterez !

0
4942
On a testé la semaine « zéro dépense » ©ShutterStock

Faire ses courses, se défouler, relooker son intérieur, changer de coiffure…
a priori, tout cela a un coût. Heureusement, il est des réflexes à avoir pour ne pas débourser un seul euro. Il faut lister, mettre ses principes de côté et oser marchander. Un peu contraignant certes et chronophage, mais ça marche !

Lundi : passion

Faire les cours du soir
. Vous êtes passionné d’histoire celtique, de lettres modernes ou de sociologie ? Il est possible d’assister en auditeur libre aux cours théoriques donnés à la fac, mais pas aux Travaux dirigés (TF) ni aux Travaux pratiques (TP), réservés aux étudiants. Évidemment pas de diplôme à la clé, juste le plaisir d’apprendre. Les grandes écoles ouvrent aussi leurs portes sous certaines conditions. Aux Beaux-arts, il faut obtenir l’autorisation du directeur de l’école en fonction 
des capacités d’accueil. Par précaution (et par politesse), envoyez un courrier au doyen de la faculté ou de l’école convoitée pour motiver votre demande puis prenez rendez-vous au secrétariat pour vous présenter et relever les horaires des cours qui vous intéressent. Un conseil : oubliez d’office les cours de médecine, surbookés.

Se faire un plan zen. Besoin de vous détendre ? Ça tombe bien, votre masseur arrive. Recruté par petites annonces via Google, il aura suffi de taper : « devenir modèle pour massage » pour dénicher un étudiant nouvellement diplômé ayant besoin de s’exercer. L’élu(e) se déplace à domicile ou reçoit chez lui pour une parenthèse de une à trois heures en moyenne. Les massages sont souvent imposés et parfois peuvent répondre à la
 « problématique » du patient (mal de dos, articulations sensibles…). Pour vérifier le sérieux du masseur, rencontrez-le avant et assurez-vous qu’il est bien adhérent
 à la Fédération française de massage bien-être.

Mardi : chouchoutage

Changer de tête
. Aujourd’hui, c’est RTT et ce 
soir, dîner entre copines. Deux
 excuses pour aller se faire
 chouchouter. La plupart des
 écoles de coiffure qui forment 
les professionnels de demain 
proposent coupes et couleurs à 
petit prix en échange du prêt de sa tignasse (entre 5
 et 10 euros). Mais très peu proposent le service à zéro euro. Seule la Toni&Guy Academy propose la formule. Seules contraintes : se déplacer à Paris, être une femme entre 18 et 30 ans et ne pas avoir peur de changer de tête. Mais pas de panique, les trainings sont toujours encadrés par des pros. Pour tous les autres, consultez les petites annonces en ligne et osez proposer le deal à votre coiffeur habituel. Les grands salons non franchisés peuvent être intéressés pour tester de nouvelles coupes, couleurs…

S’offrir des mains de rêve
. On continue en beauté avec la manucure. Confier ses ongles 
à un prothésiste ongulaire en formation exige toujours une poignée d’euros, mais le centre parisien de formation O.P.I recherche régulièrement des modèles. Prenez rendez-vous via l’agenda en ligne du site www.formation.opi-france.com : tous les soins gratuits y sont détaillés selon des créneaux horaires réactualisés d’une semaine à l’autre. Testée, la formule « Beauté Main & Pieds – Vernis classique », soit 2 heures de soins et un vernis rouge satiné, est une parenthèse enchantée ! Vous vivez à Lyon ? Contactez le centre de formation O.P.I au 04 72 75 99 20.

Tenter un nouveau make-up. Même principe : consultez
 les petites annonces online
 déposées par des apprentis maquilleurs ou bien prenez rendez-vous dans une école de maquillage en quête
de modèles : la Make up Art Academy Paris (www.ecoledemaquillage.net), la Make up For Ever 
Academy de Nice 
(www.makeupacademynice.com)… Autres possibilités : 
les stands de maquillage des grands magasins (Printemps, Galeries Lafayette) comme les boutiques de cosmétiques et instituts de beauté (Sephora, Marionnaud…) qui offrent des mises en beauté flash par des pros, souvent précédées d’un diagnostic de peau et de conseils personnalisés.

Mercredi : actif 

Faire ses courses autrement. Toujours à l’affût des nouveaux
 produits ? Rejoignez un panel de consommateurs ou devenez dégustateur pour remplir votre
 frigo et vos placards à l’œil. Tout
 cela demande du temps bien sûr, 
et parfois même d’être véhiculé 
(dédommagement), mais en 
échange, vous cumulez les bons de réduction, les chèques-cadeaux ou recevez les produits de la marque et même parfois une rémunération. Aucun danger pour la santé, les marques ne demandent qu’à recueillir des avis de consommateurs. Intéressés ? Contactez testezpournous.fr, mesechantillonsgratuits.fr, actalia-degustation.fr… et optez pour la formule qui vous arrange. Les offres de remboursement total sont très intéressantes, mais contraignantes. Il faut repérer dans les rayons les produits portant l’offre « 100% remboursés » qu’il faudra payer en caisse, mais qui seront intégralement remboursés ultérieurement après avoir envoyé un courrier, le ticket de caisse original (un ticket par produit) et le code-barres.

Faire réviser les enfants. Peu importe leur âge, vos bambins peuvent réviser leurs cours et les programmes de l’année online via des services très concluants : dirlo.org du CP au CM2, kartable.fr de la 6e à la terminale, intellego.fr de la maternelle à la fac ou encore brevetdescolleges.fr, annabac.com, letudiant.fr, academie-en-ligne.fr sont les plus sérieux. Sachez aussi que si vos enfants ont entre 5 et 18 ans et qu’ils connaissent des difficultés avérées dans leur parcours scolaire, ils peuvent profiter, à raison de 2 heures par semaine, de cours particuliers à domicile prodigués par des étudiants bénévoles formés par l’Association de la fondation étudiante pour la ville (www.afev.fr).

Fabriquer sa cosmétique home made
. Très tendance et plus naturelle, la cosméto maison permet de s’amuser tout en se servant des produits du placard (miel, chocolat, huile d’olive, agrumes…). Masque pour cheveux, crème hydratante, huile pour le corps, baume à lèvres… c’est surtout super pour se confectionner des produits personnalisés. La Toile regorge de tutos vidéo et de sites de recettes (www.joliessence.com, www.calybeauty. com…). Même idée pour les produits d’entretien pour la maison (www.cfaitmaison.com).

Jeudi : plaisir 

Se défouler. Profiter des séances d’essai
 gratuites proposées par les 
salles de sport (CMG Sports,
 Neoness….) ou de certains
 cours collectifs municipaux,
 c’est aussi l’occasion de 
tester plusieurs activités : 
Pilates, Zumba, danse 
africaine ou Krav Maga… Il
 existe parfois aussi près de chez vous des cours collectifs géants particulièrement prisés. Ainsi, tous les jours
de 9 à 10 heures, le parc des Buttes Chaumont à Paris
 (19e arrondissement) offre un cours d’initiation au Qi Gong. Questionnez votre municipalité !

Se détendre. Rien de passionnant ce soir à la télé ? Les sites Classic Movies Cinema (www.classicmoviescinema.com), disponible aussi sur Android, et Open Culture (www.openculture.com) regorgent de films tombés dans le domaine public, des classiques en VO sous-titrés ou non. La section Movies de YouTube propose aussi une belle collection de films gratuits doublés ou sous-titrés dans la langue du pays de connexion. Vous préférez bouquiner ? Litteratureaudio.com est une immense bibliothèque numérique qui met à disposition des livres audio à télécharger au format Mp3 et classés par catégorie et par auteur. Pour lire sur ordi, tablette, liseuse ou smartphone, c’est fr.feedbooks.com qui vous offrira le plus grand choix de livres.

Vendredi : tentation

Profiter. Début du week-end oblige, on sort et on déguste. Même s’ils sont confidentiels, il est des lieux où l’on peut venir déguster gratuitement des produits d’exception. C’est le cas des grandes épiceries (La Grande Épicerie de Paris affiche même un calendrier de ses actualités gourmandes sur www.lagrandeepicerie.com), des boutiques Fauchon, Hédiard… Certaines (chaînes de) caves proposent aussi de déguster des vins et champagnes… avec modération. Et, cerise sur le gâteau, quelques restaurants offrent le couvert certains soirs : moules frites, pasta ou couscous super conviviaux ! Enfin, si l’entrée en discothèque est souvent gratuite pour les femmes avant minuit, préférez les cafés qui passent de la musique : c’est entrée libre pour tous ! Farfouillez sur la Toile : il y a forcément un bon plan près de chez vous.

Partir en week-end. 
Incroyable, mais vrai : on peut voyager sans rien payer ! Le combo gagnant, c’est assurément « autostop, couchsurfing ou échange de maison entre particuliers ». Le principe du site trampolinn.com a retenu notre attention : cette communauté d’échanges de logements entre particuliers (qu’il s’agisse d’un appartement, d’un canapé, voire d’une tente…) permet de voyager partout dans le monde selon un système de points intelligent. En échange, on héberge à son tour des membres pour gagner des points et des nuits dans le monde entier.

Samedi : système D

Faire son marché. À la mi-journée, faites les fins de marché pour récupérer 
les invendus. Salades, tomates, bananes, osez demander !
 Et vive les soupes, les ratatouilles et les compotes que vous pourrez congeler ! Le printemps arrivant, direction les sous-bois pour aller cueillir les morilles à condition de vous y connaître ou d’aller faire vérifier votre cueillette par un pharmacien.

Faire du shopping. Le troc revient sur le devant de la scène et pour cause… On y trouve de sacrées pépites. Commencez par scruter les événements organisés près de chez vous (souvent des pages Facebook ou via le site www. trocvestiaire.com) et échangez ce que vous voulez. Sinon, réunissez une dizaine de copines en leur demandant de venir avec des tenues et des accessoires qu’elles ne mettent plus et en bon état. Ça fonctionne aussi pour les livres, les meubles, les plantes… Pour voir large, le site www.myrecyclestuff.com, réseau social de troc circulaire, propose de tout et près de chez vous.

Dimanche : loisirs

Se ressourcer. Rando, vélo, jogging, cani roller… Ces activités se pratiquent partout sur des parcours ou des sentiers (verts) balisés qui proposent parfois des arrêts pour faire des exercices. La flemme de sortir ? Testez plutôt le coaching en ligne : yoga, stretching, fitness… les vidéos pullulent sur la Toile. Parmi les meilleurs, Domyos Live du Domyos Club retransmet via des caméras plusieurs dizaines de cours collectifs chaque semaine et en live. Consultez le calendrier des cours sur videos.domyos.fr/live, faites votre choix et posez-vous devant votre écran à l’heure prévue. Le Bootcamp express de Valérie Orsoni est un programme payant d’exercices minceur simples et expliqués en live par la coach (à partir de 29 euros par mois, mais remboursé par de nombreuses mutuelles).

Bricoler. Votre machine à laver est tombée en panne, vous êtes paniqué à l’idée d’installer vos meubles de cuisine ? Qu’à cela ne tienne ! Sur yakasaider.fr, réseau d’échanges de services entre particuliers, partagez votre savoir-faire (repassage, couture…) contre quelques heures de bricolage ! Autre bon plan si vous prévoyez de bricoler sans être équipé, l’enseigne Leroy Merlin propose un système de location d’outils gratuite pendant 48 heures : Comm’1outil. Pour réserver le matériel, direction la page Facebook de Leroy Merlin avant d’aller tout récupérer dans le magasin le plus proche de chez vous.

Se cultiver. Pas besoin d’attendre la journée du patrimoine pour faire le tour des musées gratuitement. En effet, de nombreux musées sont gratuits toute l’année (tapez « musées gratuits » pour en connaître la liste près de chez vous). Sachez aussi que chaque premier dimanche du mois, l’accès aux collections permanentes des musées nationaux et municipaux est gratuit, excepté le château de Versailles,
 le Louvre et les musées et institutions privés.

Lire aussi : 

Achetez en très, très gros ! 

20 astuces pour augmenter votre pouvoir d’achat

Sabrina Bailleul