Optique : pas plus de 450 euros remboursés ?

Le gouvernement prévoirait une mesure abaissant le plafond du remboursement des lunettes à 450 euros. Initialement, le ministère de la Santé avait évoqué la somme maximum de 300 euros.

0
1168
Le gouvernement devrait limiter le plafonnement des remboursement d'optique à 450 euros ©ShutterStock

Le gouvernement veut faire des économies. Pour en réaliser dans le secteur de la santé, le ministère avait évoqué l’abaissement progressif à 300 euros de la prise en charge des lunettes par les mutuelles d’ici 2018. Finalement, la limite sera fixée à 450 euros à partir de 2015.

Les opticiens y gagnent, pas les clients

Dès les prémices de cette réforme, l’industrie du verre France s’est fait entendre. Des opticiens aux fabricants de lunettes et de montures, tout le monde s’est levé contre le projet de plafonnement des remboursements. Hubert Sagnières, patron d’Essilor (leader dans la fabrication des verres optiques) avait notamment averti Arnaud Montebourg, lui signalant que son activité faisait tourner onze usines rien qu’en France. Face au mécontentement, le gouvernement a fini par reculer.

Malheureusement, cette régulation à la hausse ne profitera pas aux consommateurs. Car pour être sûrs de ne pas avoir une note trop salée, les clients souscrivent généralement des mutuelles qui remboursent bien les paires de lunettes. Problème : aujourd’hui, les opticiens demandent aux clients le nom de leur mutuelle afin d’évaluer le plafond de remboursement. Grâce à cet élément, ils peuvent facturer le maximum aux consommateurs. Conséquence : les mutuelles, obligées de rembourser des sommes très élevées, sont obligées d’augmenter le prix de leurs contrats.

Grâce à la baisse du plafonnement du remboursement, le gouvernement souhaitait faire baisser les prix du marché des lunettes, qui sont parmi les plus chères en Europe. D’après l’UFC-Que Choisir, la marge d’un opticien sur une simple paire se situerait aux alentours de 230 % pour un prix moyen de 470 euros.

Mathilde Bourge