Orange, SFR et Bouygues misent sur la 4G pour contrer Free

Le seul moyen qu'ont trouvé Orange, Bouygues et SFR pour affronter Free Mobile ? Investir le marché de la 4G, le plus rapidement possible...

0
4286
Crédit : Francis Dean ©Sipa

Puisqu’ils n’arriveront pas à s’aligner sur les prix extrêmement bas de leur nouveau concurrent Free Mobile, Orange, Bouygues télécom et SFR ont décidé de mettre le paquet sur la 4G. Depuis l’arrivée de l’opérateur low cost sur le marché de la téléphonie mobile, le 13 janvier dernier, les trois pionniers ont perdu de nombreux clients, ce qui pèse sur leur chiffre d’affaires. Ils ont alors décidé d’investir là où Free ne pourra pas mettre les concurrencer : sur le marché du très haut débit mobile.

En effet, si Free dispose du réseau d’Orange pour la 3G, il n’a signé aucun contrat d’itinérance pour la 4G… Orange a ainsi prévu d’ouvrir son réseau 4G dès le dernier trimestre 2012 à Marseille, la cité phocéenne étant nommée capitale de la culture européenne l’année prochaine. L’opérateur historique aurait dépensé plus d’un milliard d’euros pour cette opération. De son côté, Bouygues Télécom aurait déjà choisi ses deux fournisseurs de 4G, Ericsson et Huawei.

La 4G baissera les coûts de l’Internet mobile

Aux Etats-Unis, la 4G a permis aux deux grands opérateurs ATT et Verizon Wireless de proposer à leurs clients des abonnements comprenant l’accès à Internet à des tarifs plus avantageux. En effet, selon Stéphane Dubreuil, associé chez Sia Conseil, cité par Les Echos, « cette technologie permet de réduire le coût de l’Internet mobile pour l’opérateur. Théoriquement, le coût de production de 1 Go peut être divisé par dix ». Orange, SFR et Bouygues pourraient donc, à l’instar des opérateurs américains, creuser l’écart avec Free sur le marché de l’Internet mobile.

Du côté des fabricants de smartphones et de tablettes tactiles, l’arrivée précipitée de la 4G ne pose aucun problème. La plupart s’y est déjà préparée et certains proposent déjà des appareils équipés de puce 4G. Selon le quotidien, le prochain iPhone devrait être compatible avec cette technologie. LG, Nokia et Samsung ont aussi annoncé des produits « très haut débit » pour cette année.

Julie Toury