Ordinateurs, tablettes et smartphones bientôt interdits en soute

À partir du 1er avril prochain, les voyageurs devront conserver avec eux leur smartphone, ordinateur ou bien leur tablette durant leur voyage. La raison ? Les batteries lithium-ion contenues dans ces appareils.

0
1099
Ordinateurs, tablettes et smartphones bientôt interdits en soute ©ShutterStock

Si vous avez l’habitude de mettre vos appareils électroniques (smartphone, ordinateurs ou tablettes) dans la soute de l’avion lorsque vous voyagez, il va falloir bientôt changer cette habitude. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a décidé d’interdire, à compter du 1er avril prochain, le transport en soute de batteries lithium-ion, dont la plupart des appareils sont équipés. Ils seront cependant acceptés en cabine. 

Risques d’explosion

Il s’agit avant tout d’une mesure de précaution réclamée par les compagnies aériennes et les associations de pilotes, a expliqué l’OACI. L’autorité de transport aérien américain (FFA) avait mis en garde contre les risques d’explosion des batteries au lithium transportées dans les soutes des avions, et avait démontré, grâce à des tests que les systèmes anti-incendies installés à bord des avions ne permettent pas d’éteindre un foyer provoqué par l’explosion de ces batteries. 

Ces risques avaient d’ailleurs été prouvés en janvier 2013. Le 787 « Dreamliner » de Boeing avait connu deux cas graves de surchauffe de batteries lithium-ion, survenus sur un avion à Boston puis un autre au Japon, contraignant un appareil de la compagnie All Nippon Airways à effectuer un atterrissage d’urgence. Les 50 exemplaires alors en circulation avaient ainsi été cloués au sol pendant plus de trois mois.

Désormais, il faudra prendre avec soi ses appareils en cabine. Pour le smartphone, cela ne devrait pas poser de problème puisque la plupart des utilisateurs le garde avec eux dans leur poche. Toutefois, cela pourrait être contraignant pour les habitués des compagnies low-cost qui sont très vigilantes sur le nombre et le volume des bagages à main. La facture peu vite grimper en cas de surplus ! Cette mesure ne sera que provisoire en attendant que des nouvelles normes sur le conditionnement des batteries au lithium ne soient adoptées en 2018. Ces appareils pourraient alors revenir en soute. D’ici là, c’est en cabine ! 

Lire aussi : Réchauffement climatique : bientôt des vols transatlantiques plus longs ? 

Justine Dupuy