Osphéna : le nouveau viagra féminin ?

Après la pilule bleue, voici la pilule rose. La FDA (Food Drug Administration) a fini par autoriser l’Osphéna, surnommé le viagra féminin. Mais ce médicament pour les femmes ménopausées de plus de 50 ans agit-il vraiment sur la libido ?

0
1692
Diminuant les douleurs durant les rapports, l'Osphéna agit indirectement sur la libido des femmes ménopausées. ©ThinkStock

Il y a quelques mois était présenté le Tefina comme étant le viagra pour femmes. Aujourd’hui, ce n’est pas un spray nasal qu’on recommande aux femmes en manque d’appétit sexuel, mais une pilule, l’Osphéna, qui vient de recevoir l’autorisation de la FDA (Food Drug Administration).

Osphéna : un viagra pour femmes ?

L’associer au viagra féminin est pourtant une erreur selon les spécialistes. Le gynécologue Nathan Wrobel interrogé par le site Atlantico.fr explique que l’Osphéna agit seulement sur les tissus et la sécheresse vaginale. Il s’adresse aux femmes atteintes de dyspareunie, une affection rendant les rapports sexuels douloureux. Ce sont souvent des femmes de plus de 50 ans déjà ménopausées.

Mais l’Osphéna n’a aucun effet sur la composante psychologique du désir. Il assouplit les tissus et augmente les sécrétions. Les femmes ne ressentent donc plus de douleur et prennent plus de plaisir. Mais le médicament « joue un rôle sur la libido seulement de façon détournée », selon Nathan Wrobel.

Osphéna : des effets secondaires importants

On ne peut comparer l’Osphéna au viagra masculin qui améliore les fonctions érectiles. Le viagra a un effet sur la mécanique. La sexualité féminine ne fonctionne pas de la même manière : elle obéit à des stimuli organiques et psychologiques sur lesquels n’agit pas l’Osphéna.

Le Dr Wrobel avertit sur les effets secondaires du médicament : il peut favoriser l’apparition de caillots sanguins ou même de cancers et doit donc faire l’objet d’une surveillance médicale stricte.

Charlotte Loisy