Paquet neutre : un allié anti-tabac efficace

Certains prétendent que le paquet neutre est inefficace. Pourtant, à en croire une étude canadienne, il aurait un impact direct sur la perception qu'ont les fumeurs du tabac.

0
806
Paquet neutre : un allié anti-tabac prouvé ©LODI FRANCK/SIPA

Roses, verts, argents, les paquets de cigarettes sont devenus de vraies attractions. Les fabricants rivalisent en effet de créativité pour les rendre plus attrayants et pour séduire davantage de fumeurs, dont les jeunes sont les premières victimes. Problème : les noms, les couleurs, les mentions « slim » ou encore les logos apposés sur ces paquets impactent beaucoup sur notre manière de percevoir le tabac. Dans l’esprit d’un fumeur, certaines marques ou références seraient ainsi jugées plus prestigieuses et moins nocives que d’autres.

Pour lutter contre le tabagisme, la France adoptera à compter du 20 mai 2016, le paquet de cigarettes neutre : même taille, même couleur et sans logo. Seuls les avertissements resteront présents. Une mesure qui a d’ailleurs suscité de vifs débats puisque les partisans du contre jugent le paquet neutre totalement inefficace. Pourtant, en Australie, les résultats sont plutôt probants. Depuis son instauration en 2012, les ventes de cigarettes ont chuté significativement. 

Et une nouvelle étude, publiée dans la revue Australian and New Zealand Journal of Public Health pourrait davantage conforter l’utilité du paquet neutre dans l’arrêt du tabac. Des chercheurs, du centre hospitalier universitaire Saint Michael de Toronto, ont suivi 98 fumeurs durant un an. Ils les ont interrogé au sujet de leurs perceptions, avant et après la mise en place du paquet neutre.

Le goût de la cigarette banalisé

Résultats : le paquet neutre diminuerait de 12% les écarts de perception de nocivité entre les différentes marques. Telle ou telle marque ne serait alors pas plus « saine » que d’autres. Et plus étonnant, la cigarette perdrait même de son goût et la marque associée perdrait de son prestige dans l’esprit des consommateurs, lorsque le paquet est dépourvu de tous ses éléments marketing. Autre bon point, les fumeurs de 18-29 ans auraient trouvé les paquets moins attractifs. Ils seraient associés à l’idée d’arrêter de fumer. Le paquet neutre aurait donc tout bon.

Lire aussi : 

Arrêter de fumer : combien ça coûte ? 

Tabagisme passif : les chiens et les chats souffrent aussi 

Justine Dupuy