Parisiens, demandez votre permis de végétaliser

Adopté début juillet par le Conseil de Paris, le permis de végétaliser permet à celui qui le possède de pouvoir jardiner dans les rues de la capitale.

0
1093
Paris : savez-vous qu’il existe un permis de végétaliser ? ©ShutterStock

Et si les rues de la capitale devenaient plus vertes ? Cet été, la Mairie de Paris a lancé une nouvelle initiative : un permis de végétaliser pour pouvoir jardiner dans les espaces publics. Ainsi, les Parisiens pourront cultiver les petits carrés de terre aux pieds des arbres ou bien faire pousser des fleurs dans un coin de verdure encore non utilisé.

Ce permis permet à tous les habitants de jardiner où ils le souhaitent, mais à condition d’y faire pousser des espèces locales et mellifères (des plantes qui produisent du nectar), de n’utiliser aucun produit chimique et de respecter l’esthétique et la propreté de son installation. La Mairie souhaite ainsi inciter les Parisiens à participer davantage à l’embellissement de leur ville. 

Comment l’obtenir ?

Avant de se lancer bêche à la main, il faut faire une demande. L’administration de ce permis s’effectue sur le site internet de la Ville et est délivré pour une période de trois ans renouvelable tacitement. Le remplissage d’un formulaire vous sera demandé pour expliquer votre projet qui sera validé ou non par les services de la ville dans un délai d’un mois. Une liste des plantes à utiliser et à éviter est même proposée sur le site de la Mairie rassemblant pas moins d’une centaine d’espèces. En bonus, un kit de plantation avec de la terre végétale et des graines peut être fourni sur demande.

Jardiner dans les rues de la capitale semble séduire les Parisiens. En deux mois, plus de 238 permis ont été délivrés.

Un Paris plus vert d’ici 2020 ?

L’instauration de ce permis s’inscrit dans le « programme de végétalisation » de la Mairie sur la mandature 2014-2020. Ainsi, la Ville a pour projet de créer 30 hectares supplémentaires de jardins ouverts au public, planter 20 000 nouveaux arbres mais aussi de développer des fermes pédagogiques, des vergers et des potagers dans les écoles.

100 hectares de végétalisation sur les murs et toits, dont un tiers dédié à l’agriculture urbaine, seront aussi créer. Pour atteindre ce chiffre d’ici cinq ans, la Ville va donc réaliser un vaste projet de végétalisation des bâtiments municipaux et proposer des mesures d’accompagnement aux partenaires publics et privés afin de les inciter à végétaliser leurs bâtiments.

Malgré ses 3000 hectares de verdures, Paris reste encore l’une des capitales les moins vertes d’Europe. On ne compte dans la ville que 5,8 m2 d’espaces verts par habitant (hors bois de Boulogne et Vincennes) contre 36 m2 à Amsterdam et 45m2 à Londres.

Lire aussi :

Des potagers dans les écoles pour lutter contre le gaspillage alimentaire

– Paris, une vraie usine à gaz !

Marine Vautrin