Payer moins cher sur le Net avec le cashback

Sur Internet, le cashback fait baisser les prix de presque tous les produits. Découvrez ce système astucieux et comment on peut maximiser ses gains.

0
1593
Payer moins cher sur le Net avec le cashback ©ShutterStock

Un cashback, késako ?

Ce mot anglais désigne une somme d’argent reversée à un internaute après un achat sur le Net. Les sites de cashback travaillent avec près de 2000 sites marchands partenaires qui leur versent des commissions après chaque achat effectué par un de leurs inscrits. Cette commission ensuite est partagée avec le client. Par exemple, un site de cashback vous reversera 6% du montant d’un achat sur laredoute.fr, 2% d’une commande passée sur boulanger.fr ou 4% d’une réservation de booking.com. Pour 100 euros dépensés sur ces sites, on recevra entre 2 et 6 euros de cashback. Sur d’autres sites, on touchera un montant fixe plutôt qu’un pourcentage. Un cashback peut s’élever à plusieurs dizaines d’euros.

Combien gagne-t-on ?

Les sites de cashback ne vous rapporteront pas des mille et des cents. La Fevad, Fédération du e-commerce et de la vente à distance, a évalué les dépenses des internautes à 1 780 euros pour 2015. Grâce à ce montant, on peut estimer que les Français ne récupèrent que quelques dizaines d’euros par an en moyenne grâce aux cashbacks et quelques centaines d’euros pour les gros acheteurs. Malgré des gains plutôt modestes, nous recommandons l’utilisation du système car il ne demande aucun effort. Le système détecte automatiquement les marchands partenaires et on continue à faire ses achats comme avant.

Quel site choisir ?

Difficile de trancher ! Les quatre principaux sites
 de cashback, Igraal, Poulpeo, Mailorama et Ebuyclub travaillent avec entre 1 600 et 1 850 sites marchands partenaires. Ils proposent des montants de cashbacks très proches, souvent identiques pour les sites leaders. Pour faire votre choix, vous pouvez faire une comparaison sur les cashbacks délivrés entre trois à cinq sites marchands que vous fréquentez très souvent. Sur la page d’accueil des sites de cashback, ne vous laissez pas berner par les astuces marketing utilisées pour vous convaincre de vous inscrire, telle que la mise en avant d’un pourcentage de cashback élevé sur un site marchand leader. Lisez les détails et vous découvrirez souvent que ce pourcentage élevé n’est valable que lors d’un premier achat ou sur une catégorie bien spécifique de produits.

Une fois inscrit, ne faites rien !

Laissez le site de cashback travailler sans vous soucier de lui, sans pointer le versement de cashback qui est différé, sans ouvrir leurs newsletters qui sauront habilement vous pousser à acheter plus, ce qui est contre-productif, avec des « offres limitées de cashback ou de codes promos à saisir », n’activez pas d’alertes mails non plus… Avant un achat, nous ne conseillons pas de se lancer dans des comparaisons de pourcentages de cashback entre les sites car cela demande du temps pour des gains faibles. Faites cette comparaison uniquement lors de vos achats de plusieurs centaines d’euros !

Amazon et Cdiscount, les grands absents

Avec 16,8 millions de visiteurs uniques par mois pour amazon.fr et 10,5 millions pour cdiscount.com selon la Fevad, ce sont les deux champions du e-commerce en France. Ces sites n’ont donc pas besoin de cashbacks pour attirer de nouveaux clients. Si les sites de cashbacks annoncent « jusqu’à 11 % remboursés sur amazon.fr », c’est en réalité sur une seule catégorie de produits, les bijoux. 6 % à 7 % de cashback sont aussi accordés sur les produits de beauté. Sur toutes les autres catégories d’amazon.fr, quel que soit le système de cashback auquel vous adhérez, vous ne toucherez rien. Et pour cdiscount.com, aucun cashback là non plus, quelle que soit la catégorie !

À cibler pour vos vacances

Plusieurs sites de tourisme reversent un cashback intéressant. Lors d’une réservation sur booking.com, le cashback s’élève à 4 %, soit 20 euros d’économisés sur une réservation de 500 euros. Plusieurs voyagistes remboursent plusieurs dizaines d’euros pour une première réservation ou un petit pourcentage du prix d’un séjour. On pourra obtenir 1% de cashback ou entre 5 euros et 9 euros lors de l’achat d’un billet d’avion. Une location de voiture donnera droit à un cashback de 6 % à 8 %. Enfin, on peut toucher de 0,5 % à 2,4% de cashback sur ses billets de train, les montants variant en fonction du type de train: Thalys, iDTGV, Intercité…

Premier achat


Les cashbacks les plus intéressants sont associés à un premier achat. Mailorama vous offrira 9% de cashback pour votre première emplette sur amazon.fr mais seulement si vous n’en aviez jamais touché auparavant. Dans son onglet cashbackissimes, Ebuyclub donne 20% de cashback sur la Redoute, 10 % chez Darty, 15 % chez Asos, 15 % chez Sarenza, 10 % chez Mistergoodeal, 20 % chez Yves Rocher,
10 % chez Conforama, 10 % chez Gifi, 15 % chez Hotels.com… Lors de votre prochain achat de plusieurs centaines d’euros – téléviseur, électroménager, ordinateur portable… – pensez à ces offres qui vous feront économiser plusieurs dizaines d’euros d’un seul coup.

Bonus d’inscription et parrainage

La plupart des sites de cashback vous gratifieront d’une prime d’inscription de 3 euros à 5 euros. Vous pourrez en plus parrainer des proches. Chez Poulpeo, on reçoit 20% du montant des cashbacks de chacun de ses filleuls pendant l’année qui suit leur inscription. Les gains de ces parrainages ne dureront donc qu’un an. Chez Igraal et Ebuyclub vous empocherez 3 euros de bonus au premier achat validé par chacun de vos filleuls et 10% des cashbacks de vos filleuls à vie. En réalité, ces parrainages ne vous rapporteront que quelques euros par an et pour si peu, « n’embêtez » pas vos amis avec des invitations par mail. Après la lecture de cet article, si vous êtes plusieurs à vous inscrire, vous pouvez en revanche en profiter pour parrainer les membres de votre famille.

Lire aussi : Empochez 760 euros en testant les banques en ligne !

Florent Gaillard