Piratage : Twitter conseille de changer de mot de passe

Près de 250 000 comptes Twitter auraient été piratés. Les hackers auraient ainsi eu accès au nom, à l’adresse email et au mot de passe de chaque utilisateur concerné. Les responsables du réseau social invite à la vigilance en incitant les membres à modifier leur code d’accès.

0
1991
Pour limiter les risques de piratage, Twitter recommande à ses utilisateurs de modifier leur mot de passe et de privilégier les combinaisons complexes (lettres majuscules et minuscules, chiffres) ©ThinkStock

Twitter déchante. Le 1er février, le directeur de la sécurité du réseau social, Bob Lord, a déclaré que près de 250 000 comptes d’utilisateurs avaient été piratés. Les auteurs du hack ont ainsi pu accéder à différentes données personnelles, comme le nom des membres concernés, leur adresse email et leur mot de passe.

Twitter n’est pas le seul site à avoir été piraté

« Cette attaque n’était pas le travail d’amateurs, a précisé Bob Lord. Nous pensons qu’il ne s’agissait pas d’un incident isolé et que d’autres entreprises et institutions ont été attaquées récemment de la même manière ». Le responsable de la sécurité fait référence au site du Wall Street Journal et à celui du New York Times, victimes d’un piratage la semaine dernière.

Selon Bob Lord, l’attaque aurait été arrêtée en cours de route. Twitter a immédiatement réinitialisé le mot de passe des comptes susceptibles d’avoir été touchés. Par précaution, le site de microblogging conseille à tous ses membres de changer leur code d’accès au site.

Twitter : Les précautions à prendre pour limiter les risques de piratage

Twitter rappelle quelques principes de base pour protéger au mieux son compte. Parmi lesquels :

          1. S’assurer d’avoir un mot de passe unique et complexe. Il est conseillé de se servir d’un mot de passe différent pour chaque site et d’utiliser 10 caractères minimum, en prenant soin de mélanger lettres (majuscules et minuscules) et chiffres.

          2. Éviter Java, pointé du doigt par Twitter pour son manque de fiabilité. L’entreprise recommande à ses utilisateurs de désactiver le logiciel sur leur navigateur internet.

          3. Vérifier que l’url est correcte. Pour s’assurer d’être sur le bon site, il est conseillé de jeter un coup d’œil à l’url (adresse située en haut de l’écran) avant d’établir la connexion. Sur Twitter, l’url doit toujours commencer par http://twitter.com/. Voici quelques exemples de fausses adresses, citées par Twitter : http://twitter.example.com, http://twitter.photobucket.example.com.

          4. Ne jamais envoyer son mot de passe par email. Twitter rappelle qu’il n’enverra jamais à ses membres un email, un message privé ou un message public (@réponse) pour demander un mot de passe. S’il pense qu’un compte a été piraté, il réinitialisera le mot de passe et enverra à son utilisateur un email d’avertissement, avec un lien pour permettre au membre concerné de créer un nouveau mot de passe. Bien vérifier, alors, que le lien en question commence par http://twitter.com/.

Pour réinitialiser votre mot de passe Twitter, rendez-vous ici.

Lire aussi : Vos archives Twitter bientôt disponibles 

Si certains craignent les hackers, d’autres les provoquent. Kim Dotcom a déclaré qu’il offrirait 10 000 euros à qui réussira à pirater Mega, petit frère de MegaUpload, fermé l’an dernier par les autorités américaines. Une annonce postée… sur Twitter, le 1er février.

 

Cécile David