Pourquoi l’absinthe a-t-elle été interdite?

La mémoire collective garde le souvenir des méfaits de l'absinthe capable de provoquer des hallucinations et des troubles convulsifs ou même des crises d'épilepsie. Mais est-ce la véritable raison de son interdiction?

0
9017

Concurrence déloyale

Les troubles causés par l’absinthe viennent de plusieurs substances contenues dans cette liqueur : la thuyone (plante de la famille des armoises), le pino-camphone (extrait de l’hysope et la fenchone), contenue dans le fenouil. Si l’absinthe a été interdite, ce n’est pourtant pas à cause de ces troubles. Des études ont montré que l’absinthe qui était bue au XIXème siècle et jusqu’en 1915, contenait des quantités trop faibles de ces substances pour provoquer de tels troubles, même par accumulation.
En revanche, l’absinthe constituait un véritable problème d’ alcoolisme. Ces liqueurs présentaient un titre alcoolique pouvant aller jusqu’à 65° ou même 72° et la consommation n’a cessé de croître jusqu’à une moyenne de 2l par habitant et par an. Surtout, l’interdiction de l’absinthe, en 1915, a suivi une campagne de lobbying des vignerons français, au moment de la crise viticole de 1907, dénonçant la concurrence déloyale de la distillation d’absinthe, production facile et peu onéreuse.
On accusa donc l’absinthe de rendre fou ou aveugle mais aussi d’être responsable de la tuberculose! Aujourd’hui, la production d’absinthe est autorisée par une directive européenne de 1988 qui fixe les teneurs de thuyone, fenchone et pino-camphone autorisées dans les liqueurs. Mais en France, si on peut produire des « spiritueux aux plantes d’absinthe», la loi du 17 mars 1915 interdit encore que ces liqueurs puissent être vendues sous le nom d’absinthe.

Guillaume Lapaque