Pouvoir d’achat : Qui va bénéficier des mesures obtenues par les gilets jaunes ?

0
396
Villefranche en Beaujolais, France - November 19, 2018: les Gilets jaunes protestent entre autre, contre la hausse du fuel.

En réponse au mouvement des gilets jaunes, le Président de la République a annoncé le 10 décembre 2018 une série de mesures destinées à redonner du pouvoir d’achat aux français. Qui va en bénéficier ?

 

1 Prime d’activité

La prime d’activité, complément de salaire versé par les caisses d’allocations familiales aux salariés les plus modestes, a été augmentée de 90€ par mois. En outre, les personnes pouvant en bénéficier sont plus nombreuses. En effet les plafonds de revenus ont été relevés. Peuvent y prétendre les personnes qui touchent jusqu’à 1,5 fois le SMIC soit 1723€ net. Toutefois l’augmentation à 90€ ne touche que les personnes au niveau du SMIC. Le montant de la prime devient ensuite dégressif.

Pour qui ?

Les personnes exerçant une activité professionnelledans le privé ou le publicet dont les revenus ne dépassent pas certains plafonds. Les indépendants et les apprentis y ont également droit. Attention toutefois car la prime d’activité est calcule par foyer. il faut donc prendre ne copte les revenus du conjoint et le nombre d’enfants. Pour savoir si vous êtes éligibles, la CAF propose un simulateur en ligne.

 

2 Heures supplémentaires défiscalisées

Depuis le 1er janvier 2019, les salariés ne paient plus de cotisations sur les heures supplémentaires  mais celles-ci ne sont plus imposables. Ainsi un salarié payé 1500€ net qui réalise 109 heures supplémentaires dans l’année touchera 455€ de gain.

Pour qui ?

Les salariés à qui l’employeur propose des heures supplémentaires. C’est ce dernier qui en a l’initiative et non le salarié. Le maximum est 220 heures supplémentaires par an, sauf si la convention collective le permet.

3 Augmentation des aides sociales

Certaines aides sociales sont revalorisées en 2019. Il s’agit d’une part de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) qui passe à 868,20€ en avril 2019 et atteindra 900€ en 2020. Ensuite l’allocation Adulte handicapé (AAH) sera revalorisée de 40€ et atteindra 900€. Enfin, le mode de calcul de l’aide personnalisée au logement (APL) est réformé de manière à s’adapter plus vite aux modifications de situation des bénéficiaires. Seront pris en compte els revenus de l’année N-1 au lieu de N-2 jusqu’à présent.

Pour qui ?

L’ASPA concerne les personnes de plus de 65 ans aux revenus modestes (868,20/mois pour une personne seule et 1 347,88 €/mois  pour un couple). L’AAH concerne les personnes ayant un taux d’incapacité d’au moins 50% ayant des revenus annules inférieurs à 10 320 € pour un personne seule et 19 505 € en couple.

 

4 Réduction de la CSG pour certains retraités

La hausse de la CSG au taux plein soit 8,3% appliquée depuis janvier 2018 aux retraités est annulée pour 2019 pour ceux dont les revenus ne dépassent pas certains plafonds. Ainsi depuis janvier 2019, le taux de CSG applicable aux pensions de retraite des personnes concernées repasse ainsi à 6,6 %, contre 8,3 % en 2018.

Pour qui ?

Pour un retraité vivant seul, ce plafond correspond à un revenu fiscal de référence de 2017, figurant sur l’avis d’imposition reçu en 2018, compris entre 14 549 et de 22 580 euros par an et pour un couple un revenu fiscal de référence compris entre 22 317 et 34 635 euros.

par Carole Caillaud