PR2 : le chef cuisinier, robotisé

En Allemagne, des chercheurs testent actuellement des robots capables de cuisiner, seuls. Pas un simple mixer-cuiseur, mais un véritable petit chef automatisé, baptisé PR2.

0
1027
Au-delà du statut de chef cuisinier robotisé, qui pourrait s’avérer bien utile dans les cuisines domestiques ou professionnelles. ©DR

Voilà une information qui n’est pas pour rassurer ceux qui craignent une fin de l’humanité instaurée par les robots. En Allemagne, des chercheurs testent des robots capables de cuisiner, seuls. Présenté lors d’une conférence, ce robot, baptisé PR2 et à la forme humanoïde, est capable de cuire des pancakes, par exemple.

Une base de connaissances infinies

Mais PR2 reste un robot, et il n’apprend pas et n’exécute pas les tâches de la même façon qu’un humain, qui souvent fait appel au mimétisme ou à la logique. Le robot lui est connecté à une base de données qui regroupe toutes les fonctions qu’il doit connaître.

Par exemple, pour réaliser un œuf au plat, le robot doit exécuter tout un algorithme de tâches décomposées, enchainées les unes après les autres, jusqu’à la fin de la recette. Cette base de données appelée « Robohow », stocke ainsi des milliers de micro-fonctions, amenées à être élargie au fur et à mesure.

PR2, des futurs secouristes ?

Au-delà du statut de chef cuisinier robotisé, qui pourrait s’avérer bien utile dans les cuisines domestiques ou professionnelles, PR2 ouvre un champ de perspective non négligeable. Car c’est un robot qui apprend. Et un robot qui partage ses connaissances, sur une plateforme baptisée OpenSpace. C’est-à-dire, qu’au fur et à mesure qu’un robot apprend il dépose son savoir sur cette plateforme, qui va ainsi créer une sorte de conscience collective, pour tous les autres robots.

Si aujourd’hui l’essentiel du projet se concentre sur la cuisine, dans un futur proche, ce genre de robots pourra manipuler des produits chimiques ou être secouristes dans des zones critiques.

Voir la vidéo de présentation de PR2 :

Joséphine Terreissa