masquer
Gros lot

Procès Riblet : les jeux à gratter sont-ils truqués ?

Le 29/05/2013 à 15:52:01
Vues : 5227 fois -2 REACTION

Jeux à gratter : qu’en pensent les buralistes ?

Gilles Delbos, ancien journaliste à « Capital » (M6), a co-écrit avec Robert Riblet 100 % des perdants ont tenté leur chance. En 2008, il était apparu comme témoin dans le procès pour diffamation menée par la Française des jeux (FDJ) contre Monsieur Riblet. Le journaliste avait expliqué comment il était parti faire le tour des bars-tabac en compagnie de Monsieur Riblet, équipé d’une caméra cachée. Selon lui, dix buralistes sur douze avaient confirmé la thèse du retraité. « Mais, on ne va pas le dire aux clients, sinon ils ne joueront plus ! », aurait lancé l’un d’entre eux.

Gilles Delbos a par ailleurs raconté comme son sujet avait été réduit de plusieurs minutes par sa hiérarchie et réécrit de manière « moins offensive » pour la FDJ. Depuis, le journaliste a démissionné.

> Lire aussi : Les Français ont joué 11,4 milliards d’euros en 2011

Nous avons interrogé une dizaine de buralistes. Ils sont unanimes : les lots sont bien distribués de façon aléatoire. « J’ai déjà eu plusieurs lots de plus de 50 euros dans un même carnet », nous assure un détaillant rennais. L’un de ses collègues de la région acquiesce : « Il y a plusieurs années, deux tickets gagnants affichant la somme maximale se sont retrouvé dans un même carnet. À la suite de quoi, les imprimeurs, en accord avec la Française des jeux, ont mis en place un système de répartitions des lots par bandes, de manière à ce que chacune ne comporte qu’un seul lot significatif ». Pour lui, Monsieur Riblet n’est pas clair : « Qu’il veuille jouer les Robins des bois, je ne vois pas le problème. Mais dans ce cas-là, pourquoi réclamer plus d’un million d’euros à la Française des jeux ? », s’agace-t-il.

D’autres sont surpris par cette affaire. « Ce que Monsieur Riblet a vu en 2001 dans ce café est intolérable, déplore une buraliste de Toulouse. Je ne peux pas vous dire si Monsieur Riblet dit vrai en ce qui concerne la répartition des lots, je n’en sais rien. Mais si c’est le cas, je trouve déplacé que des buralistes en profitent pour faire gagner certains clients. C’est malhonnête. Je ne pourrais jamais faire ça. »

Du côté de la confédération des buralistes, le président n’a pas souhaité commenter « un dossier qui ne concerne que la FDJ et Monsieur Riblet ».

Top articles
2 réactions à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 29/05/2013 à 18:34:15- par Anonyme

    Je ne sais pas s'ils sont truqués mais je l'aime bien moi ce Robert Riblet. Douze ans qu'il se bat quand même...

  2. avatar
    Publiée le 13/09/2013 à 20:24:47- par Anonyme

    Voilà ce dont a besoin le France, d'homme de la valeur de Monsieur Robert RIBLET.