masquer
Amour + Argent = ?

Quand on aime on ne compte pas, est-ce vrai pour tous les couples ?

Le 27/07/2012 à 10:56:05
Vues : 1333 fois JE REAGIS

Plus ils sont riches moins ils partagent. Qui ? Les couples ! Une étude de l’INSEE révèle que les couples les plus favorisés sont ceux qui partagent le moins.

Problème de confiance ou réelle volonté d’indépendance ? Les couples font de moins en moins compte commun. Au contraire plus ils auraient des salaires élevés moins ils partageraient avec leur conjoint ! C’est ce que révèle une enquête de l’INSEE après avoir étudié 2 349 couples en 2010.

Un tiers des couples ne partage rien du tout !

Absence de comptes joints voire aucun partage d’argent, certains couples préfèrent ne pas prendre de risque. Peut-on pour autant y voir un manque de confiance en son partenaire ou est-ce simplement une simple précaution en cas de rupture ? L’étude montre que la confiance serait la clé du raisonnement des couples.

68 % des couples de première union mettent leurs ressources en commun contre 52 % pour ceux qui ont refait leur vie. Alors l’adage quand on aime on ne compte pas semble prendre du plomb dans l’aile… Désolé pour les grands romantiques mais l’amour devient de plus en plus pragmatique semble-t-il. Notamment en ce qui concerne le côté financier…

Les couples aisés et sans enfant partagent moins que les autres

On le dit souvent les enfants sont le ciment d’un couple. A en croire l’enquête de l’INSEE c’est loin d’être un lieu commun. Les couples ayant des enfants sont 68 % à faire bourse commune contre 38 % pour les autres. Les couples seraient donc plus à même de donner sans compter à leurs enfants mais pas forcément à leur conjoint… La confiance règne on vous dit !

Mais là où c’est le plus étonnant c’est que plus les couples ont des salaires élevés moins ils partagent. Si la grande majorité des hommes sans diplôme ou détenteur de l’ancien certificat d’études primaires sont 76 % à partager jusqu’au dernier centime, dès lors qu’ils ont fait des études supérieurs de 2ème cycle ils ne sont plus que la moitié à donner sans compter.

Une répartition proportionnelle des dépenses

Un cinquième des couples partagent les dépenses à 50/50 lorsqu’ils n’ont pas de compte commun et cela sans regarder les différences de revenus qui pourraient exister.

Plus de 50% des couples avec différents revenus privilégies un système de dépenses proportionnées. Chacun contribue selon ses moyens aux dépenses du ménage.

D’autres répartissent les dépenses en fonction du domaine : je paye la femme du ménage, tu payes les courses.

Les comptes séparés sont une tendance qui tend à s’accroitre de plus en plus mais une constante demeure. Mesdames si vous n’êtes que 20 % à consulter votre conjoint avant vos achats, ils sont eux 40 % à prendre l’avis de leur partenaire. De plus seuls 12 % des hommes achètent sans jamais en parler préalablement à leur partenaire contre 20 % des femmes.

Par Yves Regnault

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image