masquer
Conso

Tabac : le paquet de cigarettes à 6 € minimum, dès l’automne !

Le 27/06/2012 à 11:50:38
Vues : 2233 fois 2 REACTIONS

Le gouvernement a confirmé la hausse de 6 % du prix du tabac au mois de septembre. Une mesure qui inquiète les buralistes et les associations anti-tabac.

C’est confirmé : le prix du tabac subira une nouvelle hausse de 6 % en septembre 2012, gonflant ainsi les prix de 30 à 40 centimes d’euros par paquet ! Cette augmentation marquera la fin des paquets de cigarettes à moins de 6 euros. Les marques les plus chères, dont la plus vendue, Marlboro (25 % de parts de marché), pourraient atteindre 6,50, voire 6,60 euros.

Cette hausse du prix du tabac avait été décidée l’an dernier, par le gouvernement Fillon, « en accord avec la filière », a précisé ce matin Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget, sur BFM TV, alors qu’on l’interrogeait sur les mesures engagées pour boucler le budget 2012. « Ce plan sera respecté », a-t-il affirmé.

Hausse du prix du tabac : les buralistes en colère

L’annonce du maintien de la hausse du prix du tabac pour le mois de septembre inquiète les buralistes. Il faut dire que la précédente augmentation de 6 %, en octobre 2011, avait été suivie d’un recul des ventes de cigarettes (-4 à -5 % en France). C'est « trop tôt et trop fort », explique à l’AFP Pascal Montredon, le président de la confédération des buralistes. La profession craint que les Français profitent des grandes vacances pour faire le plein de cartouches de cigarettes à l’étranger. Dans des pays limitrophes comme la Belgique, l’Espagne ou le Luxembourg, le tabac peut être jusqu’à 30 % moins cher ! Cette hausse pourrait aussi pousser certains fumeurs à se procurer des cigarettes illégalement dans la rue ou sur Internet.

Car si on note une baisse des ventes en France, la consommation des Français n’en diminue pas pour autant...

Hausse du prix du tabac : « Un cadeau à l’industrie »

Du côté des associations anti-tabac, on critique aussi cette hausse, mais pour d’autres raisons que les buralistes… Le professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT), reproche au gouvernement de faire « un cadeau à l’industrie du tabac ». C'est « une augmentation destinée à accroître les revenus des buralistes et les super-bénéfices des multinationales du tabac », alors que « le tabac est responsable de 73 000 décès par an ». La preuve, c'est ce que c'est le ministère du Budget qui est aux commandes, pas le ministère de la Santé », poursuit-il.

Quitte à vouloir décourager les gens à fumer en augmentant le prix des cigarettes, les anti-tabac s’accordent à réclamer des hausses de prix d’au moins 10 %.

Par Julie Toury

Top articles
2 réactions à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 27/06/2012 à 12:46:46- par Anonyme

    Perso, je ferai partie de ces Français "qui feront le plein à l'étranger" ! Je trouve ça injuste de se ruiner la santé ET le porte-monnaie !

  2. avatar
    Publiée le 05/07/2012 à 00:23:22- par Anonyme

    Ils peuvent augmenter tant qu'ils veulent ! Plus de 11 mois que je ne fume plus grâce à la cigarette électronique ! j'ai commandé un kit adapté à ma consommation de tabac et trois jours plus tard, je jetais mon dernier paquet de cigarette ! Renseignez-vous, la cigarette électronique est une véritable alternative au tabac. Lisez les témoignages sur ce forum et vous serez surpris de constater le nombre d'arrêts ! Pour moi, c'est fini. Le tabac fait bel et bien partie du passé et ma santé est transformée !