masquer
Conso

Une rentrée des classes sans chauffer l’ardoise

Le 18/08/2012 à 17:14:09
Vues : 1728 fois JE REAGIS

Astuces

Miser sur les achats groupés

L’idéal est de passer par les associations de parents d’élèves. Il n’est pas rare qu’elles mettent en place un système d’achats groupés à l’échelle du collège ou du lycée. Elles négocient directement avec les grossistes et les éditeurs des prix plus bas de 20 à 50 %. L’inconvénient de ce système, c’est d’avoir à acheter toute la liste de fournitures scolaires alors que l’on n’a pas besoin de tout renouveler, notamment quand on a plusieurs enfants : les classeurs des grands pouvant servir aux plus petits. Pour cela, certaines associations comme la Peep de Dijon, par exemple, éditent carrément un catalogue dans lequel les parents peuvent choisir article par article ce dont ils ont besoin. Vérifi ez enfi n si votre établissement est inscrit sur le site d’achats mutualisés Scoléo, qui livre les fournitures scolaires vendues aux tarifs des grandes surfaces. À noter que sur ce site, il existe une sorte de boncoin spécialisé ouvert à tous, avec des bourses aux livres, instruments de musique, calculatrices et autres équipements de sport.

Traquer les bonnes affaires

La première chose à faire est de comparer les prix d’une enseigne à l’autre. Évidemment, on ne fait pas ça sur un rayon de 50 km, sinon le budget rentrée part en essence. On surveille aussi les offres promotionnelles de la grande distribution qui, à l’instar des Magasins U qui reprennent vos vieux cartables contre un bon d’achat de 4 euros en partenariat avec Action contre la Faim. On surfe aussi sur des sites comme ma-reduc.com ou code-promo-reduc. com et on imprime des bons de réduction et autres promos. Mieux, on s’abonne via son smartphone aux applis comme shopmium qui offre des bons de réduction ciblés. Enfi n, on intègre aussi les applis des grandes enseignes (Carrefour, My Auchan, Monoprix courses…) au cas où, parmi les alertes promos, certaines concerneraient les fournitures scolaires.

Surfer malin sur les sites spécialisés

Les prix seraient de 10 à 15 % moins élevés sur Internet que dans les hyper et autres magasins physiques selon l’association Familles de France. Seul hic, on n’y trouve pas toutes les fournitures demandées. Il faut donc, si on en a le temps, faire une première vague d’achats sur le Net et compléter ses acquisitions par des emplettes en ville. Outre le site des hyper (Telemarket pour Casino, Ooshop pour Carrefour, Auchandirect pour Auchan…), on se penche sur les sites spécialisés comme rentreedesclasses.fr, offi cedepot.fr ou encore cultura.com. Là encore, on compare les prix.

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image