masquer
Planète

L'obésité est-elle mauvaise pour l'environnement ?

Le 21/06/2012 à 09:18:44
Vues : 1655 fois JE REAGIS

Une étude révèle que l'ensemble des habitants de la planète pèse 18,5 millions de tonnes de mauvaises graisses. Les chercheurs font le rapport entre ce surpoids de l'humanité et le réchauffement climatique.

Voilà une étude comme on n'en voit pas souvent. La London School of Hygiene and Tropical Medicine a décidé de peser l'humanité et ce chiffre est impressionnant ! L'ensemble des habitants de la planète pèserait pas moins de 287 millions de tonnes. Ce chiffre ne totalise que la population adulte, soit 4,6 milliards d'habitants.

18,5 millions de tonnes de mauvaise graisse

Selon l'étude, parmi ce poids démesuré se trouvent 18,5 millions de tonnes de mauvaise graisse.

Plus exactement : 15 millions de tonnes sont dues au surpoids (IMC compris entre 25 et 30) et 3,5 millions dues à l’obésité (IMC supérieur à 30). Pour vous donner une idée, les 18,5 millions de tonnes en trop représentent l'équivalent de 200 porte-avions, ou 300 millions d'êtres humains.

Mais les chercheurs n'ont pas calculé le poids de l'humanité juste pour le plaisir. Selon eux, il existerait un rapport étroit entre l'obésité et la santé de la planète. Les scientifiques ont avant cherché à définir l'impact environnemental de ce surpoids.

La surcharge pondérale entraine mécaniquement un besoin supérieur en énergie, et en particulier en énergie alimentaire. En mouvement comme au repos, le métabolisme d’un corps en surpoids consomme davantage, et doit donc manger plus. Et comme évoqué ci-dessus, cet excédent pondéral équivaut à 300 millions d'individus...ça en fait des bouches à nourrir ! Les risques de pénuries et de manque de terres agricoles augmentent donc à un rythme très soutenu.

L'obésité favorise la consommation pétrolière

L'étude, publiée dans BMC Public Health, fait un autre rapport pour le moins surprenant . S'il paraît évident que la consommation alimentaire est affectée par le phénomène, le fait que la consommation d'énergie pétrolière le soit aussi est assez inattendu.

Il existerait donc une corrélation importante entre le poids et la consommation d’essence. De la même façon d’une voiture au coffre chargé consomme plus, une voiture au conducteur corpulent réclame plus d’essence. Or, l’obésité est particulièrement présente dans les pays occidentaux très industrialisés, tels que les Etats-Unis, mais aussi comme le Koweït, le Qatar ou encore les Émirats arabes unis. Dans ces contrées, les voitures sont très fréquemment utilisées, du fait notamment d’un pétrole très peu cher, contribuant à davantage de sédentarité.

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
Vidéo Buzz
Les testeurs peuvent poster les photos prises lors de leur escapade au motel par l'intermédiaire du hashtag #MotelBK. - crédit photo : Burger King

VIDÉO – Un hôtel Burger King pour prendre son pied avec... du poulet

lire la vidéo