masquer
Comme un poisson dans l’eau

Pollution portuaire : un poisson-robot pour la combattre

Le 24/05/2012 à 09:50:44
Vues : 1317 fois JE REAGIS

Des chercheurs britanniques ont conçu un robot poisson, capable de détecter la pollution dans les eaux peu profondes. Le prototype est actuellement testé en Espagne.

La pollution portuaire est de plus en plus présente et menaçante, partout dans le monde. Des chercheurs britanniques ont conçu un robot, capable de détecter les signes d’une pollution accrue dans des eaux peu profondes.

Toujours à l’état de prototype, le « poisson-robot » est jaune, mesure 1,5 mètres de long et se déplace tel un vrai animal aquatique. Les eaux peu profondes étant peuplées d’algues, les scientifiques ont en effet préféré le concevoir ainsi plutôt que de le munir d’hélices, qui se seraient emmêlées dans les plantes sous-marines.

Il est actuellement tester dans les eaux du côté de Gijon, en Espagne.

La pollution portuaire plus rapidement détectée

Souvent, la pollution est difficile à appréhender dans les ports et les estuaires, et le délai entre le moment de la contamination et sa constatation peut être très long. Le robot-poisson serait un réel gain de temps, puisqu’il permettrait un suivi en temps réel de la pollution portuaire. Les autorités pourraient donc être tout de suite averties du moindre déversement de produits chimiques.

Luc Speller, chercheur principal au BMT group, créateur du robot, expliquait hier sur BBC News que grâce à cet enfin, il serait désormais possible d’endiguer et d’appréhender rapidement l’infracteur.

Le robot, munis de microélectrodes, détecte les phénols, les métaux lourds et peut évaluer le niveau d’oxygène ainsi que la salinité de l’eau. "Nous l'avons conçu de sorte à pouvoir supprimer les capteurs chimiques et les remplacer par d'autres, sensibles par exemple aux sulfates et phosphates, selon l'environnement à surveiller", explique Luc Speller.

A long terme, les scientifiques espèrent étendre ses capacités pour que le robot-poisson permette la surveillance et le sauvetage des plongeurs.

Extrait du reportage de la BBC:

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image