masquer
Dernière minute

Stéphane Le Foll interdit le Cruiser sur colza

Le 01/06/2012 à 16:28:01 - mis à jour le 02/07/2012 à 11:23:01
Vues : 1456 fois JE REAGIS

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a déclaré aujourd'hui vouloir retirer le pesticide Cruiser des champs de colza. Une décision saluée par l'UNAF, mais qui, selon eux, reste tout de même encore légère.

Dernière minute: Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, a fait retirer l'autorisation de mise sur le marché du pesticide Cruiser OSR. Après avoir émis le souhait d’interdire cette substance au début du mois de juin, la décision a finalement bel et bien été rendue. Le Cruiser, notamment utilisé pour l'enrobage des semences de colza est produit et commercialisé par la société Syngeta, qui envisage de contester cette décision. Alors que la France est le premier pays à interdire le produit, la société va déposer un recours en référé-suspension devant le tribunal administratif.

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a annoncé aujourd’hui qu’il comptait retirer le pesticide Cruiser de toutes les cultures de colza.

L’union nationale de l’apiculture française (UNAF) s’est déclarée satisfaite, lors d’un communiqué de presse. Comme elle l’explique, le colza « une culture fondamentale pour l’apiculture, qui permet de renforcer les colonies au sortir de l’hivernage et d’apporter la nourriture de base aux larves d’abeilles".

C’est un premier pas fort apprécié par l’UNAF, qui accuse les ministres de l’Agriculture du gouvernement précédant d’avoir accordé « année après année des AMM (autorisation de mise sur le marché) au Cruiser sur maïs". Cette annonce vient légitimer le combat engagé par l’association depuis 2008, qui a déposé depuis cette date quatre recours devant le Conseil d’Etat.

Ces procédures, qui ont souvent été favorables à l’UNAF, n’ont pas pour autant empêché le Cruiser d’être commercialisé entre chaque AMM. Pour Olivier Belval, président de l’UNAF « Cette décision va dans le bon sens mais le Ministre de l’agriculture doit aller plus loin pour sauver l’apiculture : il dispose aujourd’hui de tous les éléments ».

Cruiser : une interdiction pour le maïs ?

Si l’UNAF se réjouit de cette annonce, elle rappelle tout de même que « le pesticide Cruiser est également autorisé sur d’autres cultures comme le maïs ».

L’association espère qu’un jour, la France adoptera les mêmes mesures que celles appliquées en Italie qui, depuis 2008, interdit tous les insecticides neonicotinoïdes – qui agissent sur le système nerveux des abeilles - sur le maïs.

« L’UNAF déplore hautement qu’une fois encore et malgré ces grossières erreurs scientifiques et de méthode constamment sanctionnées par le Conseil d’Etat, l’ANSES continue de rendre des avis pour le moins timorés, s’abritant toujours derrière le prétexte de la multifactorialité des mortalités de colonies pour masquer les faiblesses de ses évaluations. »

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image