masquer
Education

Si papa est là, bébé est plus sage

Le 20/07/2012 à 07:25:47
Vues : 1928 fois JE REAGIS

Les bébés dont le papa est très présent dès le plus jeune âge sont moins perturbés que les autres. Cela se ressentirait surtout pour les petits garçons.

Jusqu'à présent, le rôle de la mère était au cœur de la plupart des études sur les relations parents-enfants. Mais des chercheurs de l'université d'Oxford ont finalement eu envie de s'ntéresser à la part jouée par le père dans l'éducation des tout petits.

En suivant 192 familles rencontrées dans deux maternités britanniques, les chercheurs ont constaté que les bébés dont le père était présent étaient moins turbulents que les autres. Pour arriver à cette conclusion, ils ont rencontré à deux reprises toutes ces familles, une première fois lorsque le bébé avait trois mois, la seconde à un an.

L'inverse est également valable. En effet, les chercheurs ont observé les enfants dont le père était distant, voire absent, et il s'est avéré qu'ils présentaient plus de troubles du comportement que les autres.

Enfin, dernière conclusion, le père aurait plus d'influence sur les petits garçons que chez les filles « ce qui pourrait laisser entendre que les garçons sont plus susceptibles d'être influencés par leur père dès leur plus jeune âge », explique le Dr Ramchandani, qui a participé à l'étude publiée par la revue Journal of Child Psychology. « Nos recherches apportent une nouvelle pierre à un faisceau grandissant de preuves suggérant qu'une intervention précoce auprès des parents peut avoir un impact positif sur le développement de l'enfant », conclut le chercheur.

Les bébés turbulents suivis pendant cette année ont finalement été classés dans trois niveaux de troubles : oppositionnel, agressif et hyperactif.

Enfant turbulent, vraiment la faute des papas absents ?

Le Dr Ramchandani reste prudent quant à l'explication du « pourquoi du comment ». Il pense en effet que l'explication du comportement perturbé du nourrisson va au-delà de l'absence de père. Il suggère que cette absence peut révéler une relation de couple perturbée du côté des parents, qui pourrait engendrer un manque général de supervision ou de soins, provoquant l'agressivité du bébé.

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image