masquer
Santé

Tramadol : un antidouleur qui rendrait accro !

Le 25/01/2012 à 12:00:48
Vues : 2672 fois JE REAGIS

Le Tramadol, l’antidouleur qui remplace le Di-Antalvic, provoquerait de sérieux effets secondaires. A tel point que l’Afssaps a décidé de le placer sous surveillance.

Il est le nouveau médicament pointé du doigt par les autorités sanitaires, et pas seulement en France. Le Tramadol, l’antidouleur utilisé en remplacement du Di-Antalvic, retiré du marché en mars 2011 car suspecté d’être à l’origine de conduites suicidaires, a été placé sous surveillance par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Cette molécule, dérivée de l’opium, entraînerait de sérieux effets secondaires comme des vomissements, des troubles du sommeil ou encore la sensation d’être désorienté. Mais plus grave encore : il rendrait addict ses consommateurs !

Parmi les 8 millions de Français utilisateurs réguliers du Di-Antalvic, 35 % se seraient tournés vers des traitements dits de « palier 2 », comme le Tramadol. Outre le générique portant son nom, la molécule est présente dans une vingtaine de médicaments vendus sur ordonnance en France. Parmi les plus connus, citons le Topalgic, le Contramal ou l’Ixprim, qui l’associent au paracétamol. Près de 12 millions de boîtes auraient été vendues en France, l’année dernière.

Le Tramadol, utilisé comme une vraie « drogue » dans certains pays

Selon le Parisien, une alerte internationale a été lancée contre une nouvelle drogue à la mode dans certains pays - on vous le donne en mille : le Tramadol. Le médicament fait l’objet d’un véritable trafic entre l’Egypte, la Lybie et Gaza nous apprend le quotidien. En plus d’annihiler la fatigue, les jeunes hommes lui ont trouvé une nouvelle vertu, celle de retarder… l’éjaculation.

Par Julie Toury

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image