masquer
Mauvais timing

Une greffe du cœur annulée à cause d’une grève

Le 11/04/2012 à 11:48:10
Vues : 924 fois JE REAGIS

Dans la nuit du 2 au 3 avril, une équipe du CHU de Nantes se rendait à Metz pour récupérer un cœur, lorsque l’avion a dû faire demi-tour à cause d’une grève des contrôleurs aériens.

Une patiente du CHU de Nantes, qui attend une greffe du cœur depuis quelques années, est appelée en urgences dans la nuit du 2 au 3 avril : un greffon est disponible. Alors que la malade se rend à l’hôpital, une équipe médicale s’envole pour Metz, là où le don d’organe a été fait.

Seulement voilà ! En cours de vol, l’équipe de Nantes apprend que l’aéroport de Metz est fermé pour cause de grève des contrôleurs aériens. Les passagers décident alors de faire demi-tour, estimant le délai trop court pour ramener le cœur en état.

Qui est le coupable ?

Cette nuit-là, aucun coup de fil d’urgence pour un vol sanitaire n’a été passé. Les contrôleurs aériens refusent d’ailleurs d’être présentés comme coupable dans cette affaire. Selon eux, si l’équipe du CHU avaient prévenu l’aéroport de ce vol, ils auraient bien évidemment ré-ouvert pour ce cas si particulier. « Les évacuations sanitaires sont prioritaires quoi qu’il arrive », rappelle Philippe Lohat, secrétaire national de la CGT de l’aviation civile.

Mais les plus malheureux dans cette histoire sont bien sûr la patiente et sa famille. Le fils de la malade envisagerait de porter plainte, pour porter l’affaire en justice, « au moins pour non-assistance à personne en danger ». Le greffon, lui, est parti à la poubelle.

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image