masquer
Contagion

Virus californien : les touristes français ont-ils de quoi s'inquiéter ?

Le 03/09/2012 à 07:36:51
Vues : 1642 fois JE REAGIS

Quelques 53 familles françaises sont susceptibles d'avoir été exposées à l'hantavirus circulant dans un campement du parc Yosemite, en Californie. Si elle n'est pas prise en charge rapidement, cette maladie peut s'avérer mortelle.

Depuis l'alerte émise samedi par le Centre fédéral américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le standard du service des maladies infectieuses et tropicales (Smit) de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, est au bord de l'explosion. Les Français ayant séjourné au Curry Village du Parc Yosemite, en Californie, s'inquiètent : six cas de contamination par un virus mortel ont été détectés dans ce campement. Deux Américains infectés sont déjà décédés. Environ 10 000 touristes sont susceptibles d'avoir été en contact avec ce virus, dont 53 familles françaises.

Comment s'appelle ce virus et quels sont ses symptômes ?

Le syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH) est véhiculé par la salive ou les excréments de rongeurs. Les premiers symptômes s'apparentent à ceux de la grippe (fièvre, maux de tête, toux, troubles intestinaux, etc) ; la maladie peut ensuite entraîner de graves complications pulmonaires ou rénales.

Bien connue des médecins, elle peut être soignée si elle prise en charge rapidement. « Les hantavirus sont présents en France depuis très longtemps, notamment dans le Nord-Est, avec des campagnols, rappelle le docteur Marie-Aude Khuong, chef du Smit de Saint-Denis, citée par Le Parisien. Le tout est effectivement de ne pas attendre, mais comme pour toute pathologie infectieuse ! »

Ce virus est-il vraiment dangereux ?

Selon le Service des parcs nationaux américain, cette maladie peut rapidement devenir mortelle, si elle n'est pas immédiatement prise en charge. Dès les premiers symptômes, les patients doivent impérativement consulter leur médecin. Mais « le risque est infime et, de plus, l’infection n’est pas contagieuse. Il faudrait que la personne ait reçu des poussières d’urine comme en spray au visage, ou ait été en contact direct avec les excréments ! », indique le docteur Stéphane Jaureguiberry, de la Pitié-Salpêtrière au quotidien.

Pour les personnes ayant visité le Curry Village et souhaitant plus d'informations, un numéro vert a été mis en place : 0 800 636 636.

Par Julie Toury

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image