masquer
Alternative

Chômage des jeunes : que sont les emplois d'avenir ?

Le 29/08/2012 à 11:42:03
Vues : 1816 fois JE REAGIS

Les emplois d’avenir pourraient être la mesure phare du quinquennat de François Hollande. Michel Sapin présente aujourd’hui sa proposition en Conseil des ministres.

Aujourd’hui marque la première étape pour la proposition sur les emplois d’avenir. Ce mercredi 29 août, Michel Sapin, ministre du Travail, présente le texte au Conseil des ministres. Inspiré d’une précédente initiative socialiste, le texte sera-t-il à la hauteur ?

Le projet est ambitieux. Par l’entremise des contrats emplois d’avenir, le gouvernement veut offrir aux jeunes « une première expérience professionnelle réussie, inscrite dans une durée suffisante » a expliqué le ministre. A terme, il espère réduire durablement le chômage des jeunes.

150 000 emplois d'avenir entre 2013 et 2014

150 000 emplois devraient être proposés à de jeunes chômeurs ou en recherche d’emploi. Le ministre du Travail précise cependant que cela se fera en deux temps. Tout d’abord, 100 000 emplois seront offerts au début de l’année 2013 et dans un deuxième temps, 50 000, en 2014.

Fonction publique et secteur privé

Les emplois seront principalement dans la fonction publique avec un accent porté sur l’Education nationale. 18 000 postes seront offerts aux étudiants boursiers avec un bac + 2 et souhaitant devenir enseignants. Le secteur privé pourra également utiliser ce contrat mais cela devra demeurer exceptionnel et l’aide de l’Etat sera réduite.

Les jeunes pas ou peu qualifiés

Pour bénéficier des emplois d’avenir, il faudra être âgé de 16 à 25 ans. Ce modèle s’adresse en priorité aux jeunes n’ayant pas ou, que peu de qualifications, et pour lesquels il est donc compliqué de trouver un emploi. Un effort particulier sera fait dans les zones urbaines dites sensibles ainsi que dans les zones rurales très isolées.

Un contrat aidé 

Le gouvernement prévoit de financer les contrats à hauteur de 75 % du SMIC. Les emplois d’avenir seront pour une durée déterminée d’au minimum un an et d'au maximum trois ans. Le modèle s’inspire, en fait, des contrats emplois jeunes de Lionel Jospin. A l’époque, deux tiers des contrats proposés ont abouti à des CDI. Avec les emplois d’avenir le gouvernement voudrait, au moins, rencontrer ce succès.

Mais certains, comme la CGT, déplorent déjà que la place accordée à la formation des jeunes ne soit pas plus importante. Ils s’inquiètent de l’avenir des jeunes dont le contrat arrivé à terme ne débouche pas sur un CDI.

Aucune disposition officielle ne sera adoptée avant le 24 septembre puisque c’est seulement à cette date que les députés débattront sur la lettre et l’esprit du texte.

Par Maëla Priolet

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
Vidéo Buzz
En mer, les muscles se fatiguent beaucoup plus vite que sur Terre.

Sortie en mer : la campagne interactive pour le port du gilet de sauvetage

lire la vidéo