masquer
Coup de pub

Une compagnie aérienne détourne le jet privé de Hollande

Dossier
Le 14/05/2012 à 17:15:51
Vues : 4459 fois JE REAGIS

La compagnie aérienne Wijet s’est emparée de la polémique du jet privé à 30 000 euros de François Hollande pour faire sa pub.

L’avion privé qu’a emprunté François Hollande, dimanche soir, juste après l’annonce de sa victoire à l’élection présidentielle, pour relier Tulle (Corrèze) à Paris, n’en finit pas de faire parler de lui. La compagnie aérienne Wijet, qui se définit comme « la première compagnie de taxi-jet française », s’est emparée de la (toute petite) polémique pour faire sa pub. En plus d’une pleine page de réclame dans Le Figaro, l’entreprise lance un site internet tulleparis.fr, sur lequel elle propose un vol en jet privé, quatre places, entre les deux villes à partir de 2 200 euros de l’heure. Une offre qui fait insidieusement allusion au déplacement du nouveau président de la République ! La compagnie récupère même son slogan de campagne, en ajoutant un point d’interrogation : « Le changement, c’est maintenant ? ».

Toutefois, il est important de souligner que les 30 000 euros déboursés par le Parti socialiste comprenaient davantage de services que l’offre proposée par Wijet. Pour cette somme, François Hollande a utilisé non pas un mais deux avions, dimanche soir, pour rentrer à la capitale avec toute son équipe. Et il ne s’agissait pas de petits jets quatre places, mais de Falcon 900 B qui ont permis de transporter, au final, 32 personnes.

Dans un communiqué, la compagnie aérienne explique avoir proposé ses services au PS, mais celui-ci n’a pas donné suite. Donc, si on comprend bien, chez Wijet, la vengeance est un plat qui se mange froid…

Par Thomas Levy

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image