masquer
Présidence de la République

Les privilèges de Nicolas Sarkozy en tant qu'ancien président

Dossier
Le 14/05/2012 à 10:57:33
Vues : 4915 fois 2 REACTIONS

Bien qu’il ait décidé de quitter la vie politique, en tant qu’ancien président, Nicolas Sarkozy a la possibilité de profiter d’un certain nombre de privilèges tels qu’une carte illimitée pour voyager en classe affaire.

Nicolas Sarkozy a annoncé son retrait de la vie politique suite à sa défaite à l’élection présidentielle de 2012. Néanmoins, l’ancien chef d’Etat ne redeviendra pas un citoyen français parmi les citoyens lambda. Nicolas Sarkozy quittera bien officiellement ses fonctions le 15 mai lors de la cérémonie de passation des pouvoirs mais il est prévu qu’il conserve, à vie, un certain nombre d'avantages octroyés par l’Etat à tous les anciens présidents de la République.

La loi du 3 avril 1955 prévoit pour tous les anciens présidents de la République une «dotation annuelle d'un montant égal à celui du traitement indiciaire brut d'un conseiller d'État en service ordinaire». Mais ce n’est pas tout car cette loi n’interdit pas les cumuls. A ce versement pourront donc s’ajouter ceux prévus pour ses anciennes fonctions : sa retraite d'ancien président du conseil général, de député des Hauts-de-Seine et de maire de Neuilly.

François Hollande, récemment élu à la présidence de la République, avait annoncé qu’il supprimerait la disposition qui prévoit que les anciens présidents peuvent être nommés à vie et siéger au Conseil Constitutionnel. Mais une telle décision ne peut pas avoir d’effet rétroactif et donc s’il le désire, Nicolas Sarkozy pourra en profiter et recevoir le traitement de 12 000 euros qui est prévu.

Une carte illimitée pour voyager en classe affaire

Nicolas Sarkozy pourra bénéficier d’autres avantages d'aspect moins financier. Ainsi, un bureau pourra être mis à sa disposition, par l'État. Des collaborateurs peuvent également lui être alloués et leurs traitements seront intégralement pris en charge par l’Etat. Parmi eux, un directeur de cabinet, un fonctionnaire de catégorie A, un employé des archives nationales, deux secrétaires particuliers et trois secrétaires dactylo.

Nicolas Sarkozy a la possibilité d’être toujours bien accompagné puisqu’une voiture de fonction avec deux chauffeurs lui est proposée. De plus il restera sous bonne garde avec deux fonctionnaires de police chargés d'assurer sa protection et des officiers de police chargés de garder son domicile personnel.

Pour ses déplacements, une carte illimitée pour voyager en classe affaire sur les réseaux SNCF et Air France pourra lui être accordée. Enfin s'il se rend à l'étranger, l'ambassadeur de France sera tenu d'assurer son hébergement.

Dans son livre L'Argent de l'État, René Dosière estime à 1,5 million d'euros par an et par ancien président le coût de ces privilèges pour l’Etat.

Par Maëla Priolet

Top articles
2 réactions à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 20/05/2012 à 19:33:47- par Anonyme

    Réponse à tout ferait il lui aussi dans l'anti-Sarko ? La manière partisane dont l'article est tourné est tout simplement HONTEUX ! Vous laissez croire que seul Sarkozy benéficie des largesses de l'état, ou qu'il se les octroie d'office, mais n'omettez pas de préciser que celle ci ont été mises en place par FABIUS en 81 pour le départ de Giscard !!

  2. avatar
    Publiée le 15/03/2013 à 12:14:09- par Anonyme

    Chers amis, signez et diffuser la pétition "Pour en finir avec les privilèges de nos anciens présidents" : http://www.avaaz.org/fr/petition/Pour_en_finir_avec_les_privileges_de_nos_anciens_presidents/