Prime d’activité : il est encore possible de la toucher

Le premier versement de la Prime d’activité a été effectué le vendredi 5 février dernier. Pour les têtes en l’air qui n’auraient pas fait leur demande, rien n’est encore perdu.

0
1687
Prime d’activité : il est encore possible de la toucher ©ALLILI MOURAD/SIPA

Depuis le 1er janvier, le RSA activité et la Prime pour l’emploi ont été supprimés pour être remplacés par un seul dispositif : la Prime d’activité. Vendredi 5 février, cette prime a été versée pour la première fois aux personnes éligibles et qui ont fait leur demande en janvier. Toutefois, si vous avez oublié de la demander, rassurez-vous. Il n’est pas trop tard !

Les demandes auront un effet rétroactif

Si vous touchiez le RSA activité, vous avez automatiquement basculé vers la Prime d’activité. Pour les autres, vous avez encore jusqu’au 31 mars 2016 pour en faire la demande. Et la bonne nouvelle, c’est que son versement sera rétroactif. En clair, si vous faites une demande en février, vous recevrez alors le mois prochain deux versements : celui du mois de janvier et celui du mois de février. Et pour celles et ceux qui font leur demande en avril, ils toucheront trois mois : janvier, février et mars. Mais attention, passé le 1er avril 2016, aucune rétroactivité ne sera possible.

Pour cela, il faut déposer sa demande sur le site de la Caf. Sur ce dernier, un simulateur est à votre disposition afin de vous permettre d’estimer vos droits. Il suffit de rentrer votre situation familiale, vos salaires perçus ces trois derniers mois et les différentes aides que vous avez touchées (aides au logement, allocations familiales, etc.) En quelques clics, vous saurez si vous êtes éligible ou non et le montant que vous percevrez. 

Pour rappel, la Prime d’activité s’adresse aux travailleurs de plus de 18 ans qui touchent des faibles revenus, soit moins de 1 500 euros nets par mois pour une personne seule. Les étudiants et les apprentis peuvent également y prétendre ainsi que les travailleurs handicapés touchant des revenus modestes même s’ils perçoivent une allocation aux adultes handicapés (Aah) et s’ils travaillent en Établissement et service d’aide par le travail (Ésat). Et la prime, versée par la Caisse d’allocations familiales (Caf) et la Maison sociale agricole (MSA), n’est pas négligeable. Par exemple, un célibataire sans enfant dont le salaire mensuel est de 1 300 euros nets par mois recevra (normalement) une prime de 97 euros et un couple au Smic avec deux enfants percevra environ 243 euros.

Lire aussi : Prime d’activité : pour qui et pour combien ? 

Marine Vautrin