Procès Riblet : les jeux à gratter sont-ils truqués ?

Entendu lundi par le tribunal de Nanterre, Robert Riblet accuse la Française des jeux de « manipuler les chances ». L’ingénieur retraité a découvert que les carnets de jeux à gratter ne comportaient qu’un seul ticket gagnant significatif. La FDJ respecte-t-elle vraiment la loi ? Et les buralistes ?

0
8344
Certains buralistes avantageraient leurs clients les plus fidèles en leur vendant uniquement des tickets issus d’un carnet n’ayant pas encore délivré le gros lot. ©ThinkStock