Qui était Raymond Aubrac ?

Raymond Aubrac, l’un des derniers survivants des cadres de la Résistance, est décédé hier soir, à l’hôpital du Val de Grâce.

0
1029

Né dans une famille juive en 1914, Raymond Aubrac, « Samuel » de son vrai nom, est décédé hier soir, a annoncé sa fille. L’homme âgé de 97 ans disparaît cinq ans après son épouse Lucie, elle-même résistante.

Titulaire d’un Master of Science de l’université d’Harvard, Raymond Aubrac pensait qu’une vie paisible s’annonçait pour lui et sa femme lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. Il est alors devenu l’une des personnalités de la Résistance. Co-fondateur du mouvement « Libération Sud », il a notamment connu Jean Moulin et été parmi les chefs de la résistance réunis et arrêtés en juin 1943 à Caluire. Emprisonné avec quatorze autres résistants, il sera libéré grâce à un raid de commando monté par son épouse Lucie. Cet évènement, qui restera dans la légende de la Résistance, a même inspiré le film Lucie Aubrac, sorti en 1997.

Raymond Aubrac avait également été entendu comme témoin au cours des deux procès du résistant René Hardy, accusé d’avoir livré Jean Moulin à la Gestapo, finalement acquitté pour faute de preuves.

Par la suite, il est resté très actif. En témoigne son discours défendant la laïcité, présenté lors d’un meeting de campagne de Bertrand Delanoë en 2008, où il avait été ovationné. Clairement engagé à gauche, il avait aussi appelé au vote pour François Hollande pour le premier tour des prochaines Présidentielles.

Pendant de nombreuses années, il s’était rendu, en compagnie de sa femme, dans les collèges et lycées de France, afin de raconter la Résistance.

Mathilde Bourge