Radars : des « pompes à fric » pour 64 % des Français

Selon un sondage Harris Interactive réalisé pour RTL et Autoplus, la majorité des Français estime que les radars servent essentiellement à renflouer les caisses de l'État.

0
2426
On recense 66 % de morts en moins sur les routes à proximité des radars depuis leur installation. ©ShutterStock

Les radars sont perçus comme des « pompes à fric » pour 64 % des Français, révèle un sondage Harris Interactive effectué pour RTL et Autoplus et publié ce vendredi 27 juin. Pour eux, le dispositif a été mis en place pour remplir les caisses de l’État.

2 209 radars fixes étaient déployés en France au 1er juin 2014, indique le site de la Sécurité routière. On compte également à cette date 780 radars embarqués, 712 radars feu rouge et 119 véhicules équipés de radars mobiles nouvelle génération.

La mortalité sur les routes a baissé à proximité des radars

Pour Sylvain, interrogé par RTL, le GPS est devenu un « outil indispensable » pour repérer en amont les radars. Il admet cependant avoir un autre regard sur la vitesse : « Il y a une dizaine d’années, ça ne me dérangeait pas de rouler à 180 km/h sur l’autoroute (…) Aujourd’hui, quand on roule à 140km/h, on roule vite. » D’après les observations de la Sécurité routière, les radars ont nettement contribué à la baisse de la mortalité sur les routes. On recense 66 % de morts en moins sur les routes à proximité des dispositifs depuis leur installation et, depuis 2002, la mortalité sur la route a été divisée par deux, précise Le Figaro.

Sur le même thème :

Lire aussi : Radars mobiles – 300 000 flashs en un an

Lire aussi : L’État pense à installer de faux radars

Damien Rigat