Réchauffement climatique : fonte de la dernière calotte du Groenland

La partie nord-est du Groenland fond à son tour. Cette partie d'île résistait jusqu'alors au réchauffement climatique.

0
7114
La dernière bordure stable de la calotte glaciaire du Groenland, qui résistait jusqu’alors, recule à son tour ©ThinkStock

Le réchauffement climatique se confirme une nouvelle fois. La dernière bordure stable de la calotte glaciaire du Groenland, qui résistait jusqu’alors, recule à son tour. Selon une étude parue dimanche dans la revue Nature Climate Change, une hausse importante des températures depuis 2003 aurait accéléré la fonte des glaces provenant d’une longue « rivière de glace » située au nord-est de l’île. Cette calotte glaciaire aurait ainsi perdu environ 10 milliards de tonnes de glace par an entre avril 2003 et avril 2012, selon les chercheurs.

Hausse du niveau de la mer : 3,2 mm par an

A cause du réchauffement climatique, le niveau de la mer augmente en moyenne de 3,2 mm par an, dont 0,5 mm sont imputables à la fonte des glaciers du Groenland. Une partie importante de cette contribution est associée à l’accélération du recul de glaciers dans le sud-est et le nord-ouest de la région.

Etant donné que la fonte du nord-est du Groenland est nouvelle, la contribution de cette région n’a pas été prise en compte dans les projections à long terme de la hausse du niveau de la mer. Les évaluations des spécialistes risquent donc d’être sous-estimées.

En septembre, les experts du climat du GIEC avaient déjà revu à la hausse leurs projections concernant la montée des océans, une menace pour les petits États insulaires du Pacifique comme pour nombre de très nombreuses mégalopoles côtières d’Asie ou de la côte est des États-Unis. Ils évoquaient une augmentation probable de 26 à 82 cm d’ici la fin du siècle.

Mathilde Bourge