Record d’économies d’énergie en France en 2011

La tendance de la consommation d'énergie a été en 2011 clairement à la baisse. Principal responsable de ces économies d'énergie forcées et bienvenues : les températures très clémentes durant l'année.

0
1862
En 2011 les Français ont fait des économies d'énergie ©ThinkStock

Le réchauffement climatique nous ferait-il faire des économies ? Une chose est sûre l’année 2011 a été marquée en France par une chute de la consommation d’électricité (-6,8%) selon les chiffres publiés par Réseau transport d’électricité RTE. La consommation d’électricité est ainsi passée de 513 TWh en 2010 (pour térawatt-heure, soit 1 milliard de KWh, le watt-heure étant l’unité de mesure d’énergie correspondant à la quantité produite en 1 heure par une machine d’1 watt.) à 478 TWh en 2011.

La raison de ces économies d’énergie inattendues ? Tout d’abord les températures clémentes enregistrées tout au long de l’année qui ont de fait limité l’utilisation des chauffages dans les habitations. La consommation de gaz suit d’ailleurs une même tendance avec une baisse de 13% de la consommation en 2011 par rapport à l’année précédente (la hausse des prix du gaz explique sans doute la volonté de nombreux Français de faire des économies…).

Les Français plus attentifs en temps de crise

On peut aussi supposer (et espérer) que les nombreux appareils basse consommation ou plus performants car moins gourmands en électricité plébiscités par de nombreux consommateurs ont aussi pu impacter la consommation d’énergie en France. A moins que les particuliers aient aussi, en temps de crise fait simplement plus attention à leurs mauvaises habitudes en faisant de nécessité vertu et en appliquant rigoureusement une espèce de chasse au gaspi. La crise pourrait-elle nous pousser à avoir un comportement plus raisonné et raisonnable ? Cette baisse de consommation serait alors aussi structurelle et durable… Difficile d’en avoir la certitude, tout juste peut-on le supposer et le souhaiter et les chiffres de 2012 pourront confirmer ou infirmer cette hypothèse.

Une activité industrielle au ralenti

Mais le climat, l’optimisation des appareillages et les bons comportements supposés des Français n’expliquent pas tout car les industriels ont aussi dans certains domaines en particulier diminué par nécessité leur consommation électrique en 2011.

Le ralentissement économique explique aussi selon RTE cette baisse. Des secteurs comme la métallurgie, la sidérurgie et la construction automobile ont vu, crise oblige, leur activité se ralentir tout au long de l’année. Les périodes de chômage partiel durant lesquelles les usines tournaient à petit régime ou plus du tout expliquent aussi que la demande en électricité soit moindre.

Du moins en France, car l’année 2011 est aussi une année record pour les exportations explique aussi RTE qui ont bondi de 89% ! Principal client : l’Allemagne. Avec l’arrêt progressif et programmé de ses centrales nucléaires, Berlin s’est tout naturellement tourné vers la France pour se fournir en électricité… essentiellement issue du nucléaire !

La Rédaction