Réduire le risque d’AVC en mangeant des tomates !

Les tomates contiennent un puissant antioxydant qui protégerait l’homme du risque d’accident vasculaire cérébral, rapportent des chercheurs finlandais. Son nom : le lycopène.

0
7451
Pour réduire le risque d'AVC, mangez des tomates ! © msk.nina ©Fotolia

Des chercheurs finlandais apportent une nouvelle preuve des effets protecteurs des fruits et légumes sur la santé et, en particulier, des tomates ! Le lycopène, un puissant antioxydant qu’elles contiennent, aiderait à prévenir le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) chez l’homme, selon leur étude, publiée dans la revue Neurology.

Les scientifiques ont analysé la teneur sanguine de plusieurs antioxydants chez 1 031 hommes, âgés de 46 à 65 ans, régulièrement pendant douze ans. Pendant cette période, 67 de ces patients ont eu un AVC. Il s’avère que 25 d’entre eux appartenaient au groupe des 258 hommes avec la teneur la plus faible de lycopène, et 11 seulement, au groupe des 259 hommes qui avaient le taux le plus élevé de cet antioxydant.

AVC : le pamplemousse et les fruits rouges protègent aussi

Les chercheurs en ont déduit que les hommes qui avaient un taux élevé de lycopène dans le sang avaient 55 % de risques en moins de faire une attaque cérébrale. Le risque est encore plus diminué (59 %) dans le cas d’attaques avec formation de caillots de sang, par rapport à celles provoquées par une hémorragie. Les autres antioxydants évalués (carotène, rétinol…) n’ont pas apporté de résultats aussi probants.

« Notre étude montre que finalement les recommandations sur la nutrition et sur la nécessité, d’une manière générale, de consommer des fruits et légumes en quantité suffisante, sont fondées », estime Jouni Karppi, l’un des auteurs de l’étude à l’université de Kuopio, en Finlande.

Le lycopène est présent en quantité importante dans les tomates, et en particulier lorsqu’elles sont cuites ou en sauce, mais aussi dans les pamplemousses, pastèques, goyaves, papayes, fruits rouges… De quoi varier les plaisirs.

Thomas Levy