Réglementation VTC : vous pouvez les identifier !

0
656
Contrairement au modèle de Google, la voiture autonome de Baidu sera équipée d'un volant et de pédales pour que le conducteur puisse prendre le contrôle dès qu'il le souhaite. - crédit photo : Peshkova (image d'illustration) ©ShutterStock

Depuis le 1er juillet 2017, les chauffeurs de VTC ont l’obligation d’apposer un macaron rouge sur leur voiture mais savez-vous les reconnaitre? Réponse à tout ! a enquêté pour vous. Suivez le guide.
Par Carole Caillaud

VTC : une nouvelle vignette pour les reconnaître. Crédit photo: DR

On compte aujourd’hui environ 15 000 conducteurs de véhicules de transport avec chauffeur (VTC). Afin de permettre aux clients de les distinguer des taxis, chaque véhicule doit obligatoirement afficher une vignette autocollante indiquant son numéro d’inscription et son numéro d’immatriculation. Le Gouvernement souhaite sécuriser les conditions d’exercice de la profession et garantir des conditions de concurrence loyale entre les acteurs du transport public particulier de personnes.

Une nouvelle signalétique sécurisée

Cette nouvelle signalétique doit notamment permettre d’attester que le véhicule appartient à un exploitant dûment inscrit au registre des VTC. Elle est sécurisée par un QR-code. Le macaron doit être apposée à l’avant dans l’angle du pare-brise avant en bas à gauche de la place du chauffeur, et à l’arrière dans l’angle de la lunette arrière en bas à droite, à l’opposé de la place du chauffeur. Il est inamovible et ne peut être décollé sans être abîmé. Cette nouvelle vignette coûte 34,50€.

Une nouvelle carte professionnelle

Pour permettre aux agents de contrôle de vérifier la régularité des activités exercées par les chauffeurs, une nouvelle carte professionnelle est également mise en place. Délivrée par les préfectures, elles ouvrent droit à leurs titulaires de pratiquer leur métier. Les conducteurs de VTC ne disposaient jusqu’à présent que de cartes papier non sécurisées et aisément falsifiables à la différence des conducteurs de taxi. Les nouvelles cartes sont délivrées par l’Imprimerie nationale après validation par les préfectures des lauréats à l’examen de conducteur VTC. Elle a une durée de validité de 5 ans à partir de la date de sa délivrance. Le nouvel examen pour devenir chauffeur VTC lancé au mois de mai 2017 est plus difficile. Des épreuves d’anglais et de gestion sont désormais au programme. Le concours est organisé par les chambres des métiers et de l’artisanat est commun avec l’examen des taxis.