Rentrée scolaire 2013 : Peillon demande aux profs d’alléger la liste des fournitures

Le ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon demande aux professeurs de faire preuve de modération dans l'élaboration de la liste des fournitures scolaires pour la rentrée 2013. L'objectif : ne pas plomber le budget des familles !

0
2223
Les achats de fournitures scolaires peuvent être échelonnés en fonction du moment où elles serviront. ©Sipa

L’année scolaire n’est pas terminée que Vincent Peillon pense déjà à la rentrée. Le ministre de l’Éducation nationale a envoyé une circulaire aux professeurs, jeudi 30 mai, leur suggérant d’y aller mollo sur les fournitures scolaires. Chaque année, nombreux sont les parents à déchanter devant la liste longue comme le bras fournie par l’établissement de leur enfant. Sans compter le stress, dans les rayons du supermarché, quand ils ne trouvent pas LE protège-cahier 24×32 rouge, réclamé par le prof de maths.

Alors que le pouvoir d’achat des Français est en berne, le gouvernement pense aux porte-monnaie des familles en tentant de réduire au possible le coût de la rentrée. Dans sa lettre, Peillon demande aux enseignants de « faire de la pédagogie des pratiques de consommation responsables » et « d’encourager et soutenir toutes les initiatives locales qui peuvent contribuer à réduire de manière significative le coût des fournitures », comme les bourses ou les achats groupés.

Fournitures scolaires 2013 : aucune marque exigée

Autre recommandation du ministère : aucune marque de cahiers ou de stylos ne devra être exigée et les achats pourront être échelonnés en fonction du moment où les fournitures serviront. « Sans nuire à la qualité de l’enseignement, l’attention portée à la composition et au coût de cette liste doit contribuer à favoriser l’égalité des chances et à éviter les risques d’exclusion scolaire », précise la circulaire.

Une bonne nouvelle pour les parents, mais aussi pour les enfants, qui, avec des listes cohérentes de fournitures, verront certainement le poids de leur cartable diminuer !

« C’est la première fois qu’un ministre signe une circulaire concernant les fournitures de rentrée, c’est dire que nous y attachons une importance particulière en ces temps difficiles », a commenté à la presse Jean-Paul Delahaye, directeur général de l’Enseignement scolaire. « Ces listes doivent être discutées dans les conseils d’école et conseils d’administration », a-t-il ajouté.

L’an dernier, le comparateur de prix Twenga avait estimé à 188 € le coût de la rentrée par élève. Qu’en sera-t-il pour la rentrée 2013 ?

Thomas Levy