Bilan

La réforme du crédit à la consommation remplit ses objectifs

Le 26/09/2012 à 11:43:16
Vues : 996 fois JE REAGIS

Une année est passée depuis l’entrée en vigueur de la loi portant réforme du crédit à la consommation et le bilan est majoritairement positif pour les consommateurs.

Le cabinet Athling vient de dévoiler les conclusions de son rapport évaluant l’influence de la loi portant réforme du crédit à la consommation. Cette loi devait progressivement entrée en vigueur entre le 1er septembre 2010 et le 1er mai 2011. Un peu plus d’un an après son entrée en vigueur, le Comité consultatif du secteur financier a estimé qu’il était propice de faire son bilan.

Il ressort que la réforme de Christine Lagarde a fait écho puisque le cabinet relève qu’à la suite de son entrée en vigueur, les pratiques des établissements ont changé sous son influence.

Baisse des paiements à crédit

Les transactions à crédit ont drastiquement diminué passant de 22 % en 2007 à 6,3 %, voire 5 % pour certains distributeurs. Avant la réforme, les cartes des magasins prévoyait par défaut l’activation de la fonction crédit pour le paiement des achats. La réforme a imposé que la fonction paiement au comptant soit proposée à chaque transaction.

Réforme des crédits revolving

Les crédits renouvelables, permanents ou encore crédit revolving ont également diminué. C’était d’ailleurs un des points majeurs de la réforme car ces crédits peuvent se révéler très dangereux et entraîner un surendettement. En effet, le fonctionnement de ces crédits pousse les consommateurs à continuer d’acheter puisque la réserve disponible sur la carte se renouvelle au fur et à mesure des remboursements. Avec la réforme, c'est une baisse de 3,3 millions d'unité qu'a enregistré le cabinet. 

De plus, la loi prévoyait de réduire les délais de remboursement de ces crédits afin que de diminuer les coûts qu’ils engendrent. C’est aujourd’hui un succès puisque, dans le cas des crédits revolving, le délai moyen de remboursement était de 78 mois et est passé à 31 mois après la réforme.

Le bilan de la réforme portant sur le crédit à la consommation est donc globalement positif et les consommateurs semblent mieux protéger. Par contre, pour les établissements, le bilan n’a pas la même saveur. Ils estiment à 1,5 milliard d’euros le préjudice que leur aurait causé l’entrée en vigueur de cette loi. Prenant note de leur mécontentement, le gouvernement a pris le parti de demander au Comité de lui faire des propositions pour y remédier.

Par Léo Moreau

Top articles

4. Les problèmes avec une situation de surendettement

Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
Un litige, une réclamation ?