Conso

Supermarchés : les prix à la caisse sont plus élevés que sur les étiquettes

Le 05/07/2012 à 18:44:17
Vues : 2410 fois JE REAGIS

Au cours de l’année 2011, la DGCCRF a vérifié la similitude entre les prix affichés en magasin et ceux facturés en caisse. Elle a relevé de nombreuses discordances…

Voilà votre monnaie et le ticket de caisse… Combien d’entre nous ont déjà entendu cette phrase à la caisse de notre supermarché ? Et votre réflexe n’est pas de reprendre votre ticket de caisse mais bien de récupérer votre monnaie et de la recompter. Pourtant pour faire des économies, il faudrait aussi vérifier son ticket de caisse.

Des anomalies dans près de la moitié des magasins contrôlés selon la DGCCRF

La DGCCRF a contrôlé 1 296 établissements, la plupart spécialisés dans l’alimentaire, et pas loin de 68 593 produits. Et le résultat est édifiant !

Dans près de 54 % des magasins, les inspecteurs de la DGCCRF ont relevé une différence entre le ticket de caisse et les prix affichés en magasin. Pour 7 % des produits vérifiés, les inspecteurs ont pu assister à une différence de prix. Différence, bien souvent en la défaveur du consommateur évidemment.

Dans 6 cas d’erreur sur 10 ce sont les clients qui sont lésés et non pas les grandes surfaces. Voilà de quoi vous méfiez des prix affichés. Le réflexe « vérification du ticket de caisse » pourrait devenir votre nouvel allié pour faire des économies.

En 4 ans aucune amélioration sur l’affichage des prix

La DGCCRF avait déjà mené l’enquête en 2008. Les résultats n’étaient pas plus satisfaisants. 52 % des établissements affichaient des prix différents de ceux facturés à la caisse et 7,5 % des produits comportaient des erreurs.

La DGCCRF a décidé de sévir. Elle a rédigé un bon nombre de procès-verbaux mais aussi des injonctions de rectifier les dysfonctionnements et a bien évidemment rappelé la réglementation.

Le prix affiché est celui qui doit être payé par le consommateur

La loi impose au commerçant de vous vendre le produit au prix indiqué en rayon.

L’article L.113-3 du Code de la consommation et l’arrêté ministériel du 31 décembre 2008 relatif aux annonces de réduction de prix à l’égard des consommateurs imposent au vendeur de vous vendre le produit au prix indiqué en rayon quand bien même ce dernier résulterait d’une erreur d’affichage.

Attention toutefois ! Le consommateur ne pourra faire valoir ses droits que si l’erreur était possible. En cas de trop grande différence de prix, le vendeur pourra vous refuser la vente. C’est ce qui c’était passé pour La Redoute et Les Trois Suisses qui avaient proposé, suite à une erreur, des produits high tech pour des sommes dérisoires.

Alors maintenant que vous êtes au courant, ne jetez plus nonchalamment votre ticket de caisse mais lisez le attentivement. Peut-être aurez-vous de bonnes surprises !

Par Yves Regnault

Top articles

4. Les problèmes avec un produit acheté

Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image