Energie

Gaz : Batho refuse la hausse des tarifs

Le 13/09/2012 à 10:33:09
Vues : 1184 fois JE REAGIS

Delphine Batho veut réformer le mode de tarification de l’énergie et cela passe tout d’abord par le refus d’accorder à GDF-Suez l’augmentation des prix du gaz qu’elle réclame.

Le groupe distributeur, GDF-Suez, vient de demander à la commission de régulation de l'énergie (CRE) de réviser les tarifs du gaz pour les augmenter de 7 %. Cependant la ministre de l’Energie, Delphine Batho, ne l’entend pas de la même oreille. Elle a déclaré que le gouvernement ne ferait pas droit à sa demande.

Des tarifs révisables tous les trois mois

Pour fixer les montants de ses tarifs, GDF-Suez s’appuie sur un mode de calcul qui inclus notamment le coût d'approvisionnement, de transport, de stockage, de commercialisation et de distribution. Et il est prévu que la société distributrice puisse reporter sur ses clients la hausse des ces coûts. Pour ce faire, la règle permet au groupe de revoir tous les trois mois ses tarifs.

Pour la ministre, ce système n’est pas efficient et elle veut y mettre un terme. Elle dénonce un effet de « loterie où l'opérateur demande une hausse des prix, où l'Etat est mis au pied du mur ». Elle demande une réforme qui accorderait plus de pouvoirs au gouvernement afin de lui permettre de répondre de manière appropriée aux exigences de GDF-Suez.

Dans ce texte, elle souhaiterait également introduire un nouveau mode de détermination des prix de l’énergie. Pour la ministre, il faudrait des tarifs progressifs. Cette technique devrait mettre un terme à la précarité énergétique et de favoriser les comportements écologiques.

Par Maëla Priolet

Top articles

4. Les problèmes avec un facture de Gaz

Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image