Propriétaire

Immobilier : Pourquoi Paris est-il si cher?

Le 29/06/2012 à 11:42:45
Vues : 3113 fois JE REAGIS

Paris est la capitale de la France mais elle n’est pas que cela. Elle est également la ville où les biens fonciers y sont le plus chers et où les primo accédants ont pratiquement disparu d’après René Dutray.

Paris semble souffrir d’une maladie qu’on pensait éradiquée : la hausse des prix de l’immobilier. Après quatre mois consécutifs de baisse des prix partout en France, ceux de l’Ile de France augmentent à nouveau. Quelle peut bien en être la raison ?

Paris est en fait une ville très attractive et très demandée, malgré les prix élevés de la capitale. Or, peu de biens fonciers sont à pourvoir dans cette ville. La forte demande fait donc rapidement augmenter les prix des propriétés.

Paris, paradoxe immobilier

Les notaires de Paris-Ile de France font part d’un étrange phénomène au sujet de la capitale, une sorte de paradoxe immobilier. Les transactions diminuent mais les prix de vente des biens continuent d’augmenter. Si les transactions diminuent c'est parce qu'il y a une baisse de la confiance actuellement. Les propriétaires prennent leur temps pour vendre leur bien foncier, mais la demande reste forte.

En effet, l'engouement pour les propriétés de cette ville ne se tarit pas alors même que le pouvoir d’achat immobilier y est le plus bas de France. En moyenne, un Français doit épargner un tiers de son salaire pendant 135 mois afin de s’offrir 50m². En comparaison, avec les mêmes critères, dans la capitale, les personnes ne pourront acheter qu’un bien de 26m².

Moins de transactions à Paris

Les transactions immobilières diminuent et les notaires expliquent que « le marché parisien est encore plus sévèrement touché, les ventes d'appartements anciens cédant 25 % par rapport à février-avril 2011 et 42 % par rapport à la période de référence 1999-2007. »

Les notaires révèlent cependant que par rapport à la même période, en 2011, les prix des biens anciens ont augmenté de 6,8%. Les transactions baissent, et pourtant les prix continuent d’augmenter. Ainsi, en avril, à Paris le prix du m² a subi une hausse de 0,5% passant de 8260 euros en mars à 8380 euros. D’après les notaires, d’ici le mois d’août le m² devrait atteindre 8400 euros dans la capitale.

Les prix de l’ancien triplent à Paris

Ce jeudi 28 juin, l’agence départementale d’information sur le logement dans la capitale, Adil 75, dévoilait les résultats de sa dernière étude. D’après ses calculs, le prix des logements dans la capitale auraient triplé en, à peine, dix ans. L’information a été confirmée par le président de l’agence René Dutrey lors d’une interview accordée au Figaro.

Précisément, le prix moyen du m² dans Paris dans un logement ancien a été multiplié par 2,8. Tandis que le m² des biens neufs, plus rares sur Paris, a quant à lui un peu plus que doubler passant de 4 730 euros en 2001 à 10 490 euros.

Ce sont surtout les logements anciens qui sont touchés parce qu’ils sont les plus nombreux à Paris. Cependant l’étude d’Adil 75 souligne qu’ « au total depuis 10 ans, 32 240 logements ont été mis en chantier, dont une part importante de logements sociaux. »

Par Maëla Priolet

Top articles

4. Les problèmes avec l'acheteur ou le vendeur

Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image