ça rame !

Free mobile : un mauvais débit internet à cause de Xavier Niel ?

Le 21/06/2012 à 11:13:01
Vues : 3252 fois 1 REACTION

Xavier Niel peut-il se frotter les mains ? Oui et non. Une étude vient de montrer que Free rattrape ses concurrents Orange, SFR et Bouygues sur le réseau téléphone mais reste loin derrière en matière de débit internet sur le mobile. L'opérateur connait 10 % d’échecs des connexions contre 1 % chez ses concurrents.

Une étude vient de montrer que si Free mobile était bel et bien en train de rattraper ses concurrents en matière de qualité d’appel, ce n’est pas le cas pour ce qui est du débit internet. Les débits sont faibles et les temps de téléchargement longs selon le cabinet Directique qui a mené l’enquête. L’opérateur a immédiatement réagi en estimant qu’il y avait de gros doutes sur la méthodologie, alors vrai ou faux ?

Free mobile marque de nets progrès pour les appels voix

Free n’est toujours pas au niveau d’Orange, SFR et Bouygues Télécom mais s’en rapproche de plus en plus selon l’étude. L’opérateur a même fait de grands progrès passant d’un taux d’échec près de 46 % à un taux de 2,9 % pour les appels aux heures de pointe (18 – 21 heures), sur l’ensemble de la journée le taux d’échec diminue nettement aussi passant de 32 % à 2,4 %.

Le niveau des trois opérateurs traditionnels n’est vraiment pas loin d’être atteint pour Xavier Niel : Orange connaît un taux d’échec de 0,8 %, Bouygues 1,2 % et SFR est le grand gagnant avec un taux d’échec à 0,6 %.

De mauvais résultats pour le débit internet sur le réseau Free mobile

En matière de débit internet Free mobile reste loin derrière ses concurrents. Le cabinet Directique a testé tout d’abord le taux d’échec de transfert de fichiers et les résultats sont alarmants : 10 % pour Free mobile contre 1 % pour chacun des autres opérateurs ! Si le transfert réussissait il fallait alors compter plus de 20 secondes pour 68 % des fichiers sur le réseau de Free mobile alors que la proportion tombe à pour 13 % chez Orange, 15 % chez SFR et 28 % chez Bouygues Télécom.

Ensuite pour ce qui est du débit moyen d’internet sur mobile, Free mobile connaît un débit moitié moins important, au minimum, que les 3 opérateurs historiques. Orange et SFR offrent un débit de 1,19 Mbits/s, Bouygues un débit de 0,79 Mbits/s alors que Free finit très bon dernier avec seulement 0,38 Mbits en moyenne.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont pris en compte pour Free aussi bien son réseau propre que celui qu’il loue à Orange en attendant de couvrir toute la France.

La stratégie d’économie de Xavier Niel nuit-elle au débit internet Free mobile ?

Deux explications justifient ces mauvais résultats. Tout d’abord certains bugs s’expliquent par la saturation des passerelles d’interconnexion entre les deux opérateurs. Iliad doit donc commander de nouvelles passerelles comme il l’a fait pour améliorer les appels.

La seconde raison serait la politique d’économie voulue par Xavier Niel. Là où tous ses concurrents s’équipent de la fibre optique pour optimiser leur débit internet et ont développé leur parc d’antennes mobiles. Xavier Niel lui a préféré relier ses antennes mobiles avec leur cœur de réseau grâce à des câbles de cuivre ADSL. Les freenautes doivent donc se partager la plupart du temps les 10 Mbits/s de débit produits par ces antennes.

Pour obtenir le débit, quatre fois supérieur, de ses concurrents, Xavier Niel devra certainement investir dans la fibre optique ce qui devrait lui coûter des centaines de millions d’euros. Alors la question en suspens est de savoir si les prix des forfaits resteront aussi attractifs ?

Par Anne-Ségolène Brun

Top articles

4. Les problèmes avec un opérateur suite à une connexion défaillante

1 réaction à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 22/06/2012 à 13:13:06- par Anonyme

    encore un buz des concurrents ?
    en tout cas, pour ma part,le débit en 3G en itinérance Orange ne pose aucun pb, et je n'ai jamais souffert de pb de connexion !