Pas cher

Trajet low cost SNCF : détail de l’offre

Le 19/06/2012 à 13:15:56
Vues : 1890 fois JE REAGIS

S’il y a peu, la SNCF proposait une nouvelle offre de bus urbain dorénavant, le transporteur veut conquérir une nouvelle clientèle et va offrir des trajets low cost sur certaines de ses lignes.

La SNCF planche sur le "projet Aspartam" afin de proposer des trajets low cost. Les trains seront à grande vitesse, mais il ne s’agira pas des TGV actuels. Afin d’offrir à ses passagers des trajets moins chers et conquérir une nouvelle clientèle, le transporteur s’est inspiré du modèle économique des compagnies aériennes low cost.

D’après le "projet Aspartam", l’innovation devrait être lancée en 2013, sans passer par une filiale, mais directement par la SNCF. D’après le quotidien Le Monde, si le projet voit le jour, il marquera une première mondiale. En effet, la technologie est couteuse et n’a, jusqu’alors, jamais été proposée en formule low cost. Pour parvenir à un tel exploit, la SNCF ne pourra, bien entendu, pas proposer les mêmes services aux passagers de ces trains.

Un trajet loisir low cost

Pour parvenir à mettre en place un service de train à grande vitesse low cost, la SNCF devra éviter les grandes gares très fréquentées, notamment pour des raisons professionnelles, et de surcroît couteuses. Ces trains devraient donc s’installer dans des gares périphériques, surtout plébiscitées pour des voyages loisirs.

Ainsi la gare de Marne-la-Vallée qui permet de se rendre au parc d’attraction Disneyland fait partie du projet. Deux exceptions sont cependant à noter. Les gares de Marseille et de Montpellier pourraient également proposer des trains low cost, même s’il ne s’agit pas de gares périphériques.

La SNCF compte attirer plus de clients

La SNCF a donc fait la chasse aux dépenses inutiles qui font augmenter le prix d’un billet, pour proposer un projet viable et attractif. Tout d’abord, alors que, dans les TGV les passagers ont le choix entre première et seconde classe, dans les trains low cost il n’y aura qu’une seule classe. Avec cette simplification de l’offre, le transporteur espère augmenter de 20% sa clientèle. De plus, un modèle de train à deux étages pouvant accueillir jusqu’à 630 passagers devrait faire partie de l’offre.

Le prix du billet n’a pas encore été clairement défini dans le projet et le transporteur n’est pas certain de proposer un tarif unique. Cependant d’après ses évaluations, un passager de ce train devrait rapporter 25 % de moins à la SNCF qu’un passager d'un TGV loisir actuel.

Des conditions de voyages low cost strictes

Les billets pour voyager à bord de ces trains low cost devraient être vendus, exclusivement, via le site internet de la SNCF. Pour cette raison, les billets ne pourront pas être remboursables mais l’échange pourrait demeurer possible. De plus, un seul bagage par personne sera autorisé à bord, à moins que le passager n’accepte de s’acquitter d’un supplément.

Actuellement à l’état de projet, cette offre devrait être proposée en 2013. La SNCF évalue son investissement à un peu moins de 10 millions et estime qu’elle réalisera des bénéfices en 2017.

Par Maëla Priolet

Top articles

4. Les problèmes avec la SNCF

Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image

Un litige, une réclamation ?