Russie : des caméras pour surveiller… la police !

Corruption et Russie sont curieusement deux termes qui se retrouvent souvent cote-à-cote. Pour tenter de freiner la corruption des fonctionnaires de police, le gouvernement russe a décidé de fliquer les flics...

0
1747
Corruption et Russie ©ThinkStock

Les policiers de Moscou auront désormais des caméras dans leurs voitures… pas pour surveiller la circulation, mais pour éradiquer la corruption. Quand les forces de l’ordre verbal i seront des chauffards, les caméras enregistreront tout. Les agents seront donc dans l’impossibilité d’accepter le pot-de-vin d’un automobiliste voulant éviter une contravention. Autre vertu de la vidéosurveillance : dissuader les contrevenants de hurler contre les policiers. Ce qui arrive souvent.

Il faut dire que depuis la fin de l’année 2011 le gouvernement russe est confronté à une vague de contestation populaire sans précédent concernant le sujet de la corruption. En fin d’année le premier ministre Vladimir Poutine a du ouvrir une enquête concernant le monopole national des oléoducs, Transneft, afin de calmer les esprits et tenter de satisfaire l’opinion publique. Le classement 2011 de Transparency Interntaional classait la Russie dans les 40 premiers états (sur 183) les plus touchés par la corruption, au même niveau que les Comores, le Nigeria, le Togo ou encore l’Ouganda.

Agnès Cerbelaud