Santé : pas plus de quatre cafés par jour !

Consommer plus de 400 milligrammes de caféines par jour, soit plus de quatre expressos, pourrait être nocif pour la santé, avance dans une récente étude l'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa).

0
1133
Le risque pour la santé lié à une surconsommation de caféine « n’est pas énorme, reconnaît l'Efsa mais il existe ». - crédit photo : Wavebreakmedia ©ShutterStock

Coup dur pour George Clooney et tous les adeptes de l’expresso. Si le café présentent certains bienfaits, en abuser pourrait, au contraire, nuire à notre santé. Dans un avis publié cette semaine, l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) déclare qu’il faudrait éviter de consommer plus de 400 milligrammes de caféine par jour, ce qui représente environ quatre expressos ou un mélange de café, de soda et de boisson énergisante.

L’Efsa est parvenue à cette conclusion après avoir mené une étude sur demande de la Commission européenne, plusieurs États ayant exprimé des craintes à propos de l’impact de la caféine sur notre organisme.

Caféine : moins de 200 mg par jour pour les femmes enceintes

L’agence recommande que soient fixées des doses journalières de caféine au-delà desquelles il pourrait y avoir un risque pour le consommateur, notamment d’un point de vue cardiovasculaire. Le plafond proposé par l’organisation est de 400 mg par jour mais de seulement 200 mg pour les femmes enceintes, afin de préserver la santé du fœtus, et de trois mg par kilo de poids pour les personnes de moins de dix-huit ans. En ce que concerne cette dernière catégorie, c’est surtout la consommation de sodas et de boissons énergisantes qui préoccupe les autorités sanitaires.

Dans sept des treize pays observés par l’Efsa, une part plus ou moins importante de la population adulte ingère plus de 400 mg de caféine au quotidien. En première position, on retrouve le Danemark (33 %), suivi par les Pays-Bas (17,6 %), l’Allemagne (14,6 %) et la Finlande (13,4 %). Arrivent ensuite la Belgique (10,4 %), la Suède (9 %) et la France (5,8 %).

Une consommation modérée de café est sans danger, voire bénéfique

Pas de quoi paniquer cependant : les travaux révèlent qu’une consommation modérée de café est inoffensive, voire bénéfique. En effet, différentes études avancent qu’elle aiderait, entre autres, à réduire le diabète et à préserver la mémoire spatiale. L’Efsa elle-même admet que « le risque pour la santé n’est pas énorme, mais il existe », insiste un porte-parole (AFP). Les consommateurs doivent donc « prendre en compte les différentes sources de caféine, outre que le café ».

La Commission européenne devra analyser ses résultats pour envisager d’éventuelles mesures.

Lire aussi :

Up Coffee vous aide à gérer votre consommation de caféine

Grossesse : boire trop de café, un danger pour le cerveau du bébé ?

Damien Rigat