Sclérose en plaque : un jeu vidéo pour améliorer l’équilibre

On savait certains jeux vidéo bénéfiques pour la santé. Une nouvelle étude vient de nouveau confirmer cette idée. La Wii Balance Board améliorerait l’équilibre des malades atteints de la sclérose en plaque.

0
4628
Cet entrainement via la Wii Balance Board, répété et ciblé, réduit également les risques de chutes chez les patients et les conséquences induites ©Sipa

La sclérose en plaque est une maladie auto-immune qui touche entre 3 000 et 5 000 personnes chaque année en France. Cette pathologie entraine généralement des difficultés à la marche, une grande fatigue, une faiblesse des membres et des douleurs chroniques.

Au vu de ces symptômes, il pourrait paraitre incongru de proposer à des malades de la sclérose en plaque de s’adonner à quelques moments d’exercice physique au travers d’une télévision. Et pourtant. Selon une étude italienne, la Wii Balance Board de Nintendo aurait des bienfaits thérapeutiques pour les personnes atteintes de la sclérose en plaque.

Un travail assidu

La balance de jeux Wii serait un très bon outil de rééducation – plus pratique que la physiothérapie habituelle – rendant les patients plus indépendants. Sur la Wii Balance Board, le patient se tient debout sur le plateau et son centre de gravité, qui bouge selon ses mouvements est enregistré par la Wii et suivi sur l’écran de télévision.

Pour Luca Prosperini, auteur de cette étude, « ces résultats devraient avoir un fort impact sur le processus de rééducation des patients suggérant qu’ils ont besoin d’exercices quotidiens pour réussir à continuer à vaquer à leurs activités au jour le jour ». Grâce aux IRM effectuées lors de ces tests, les chercheurs ont pu constater des améliorations de la neuroplasticité, c’est-à-dire la capacité du cerveau à créer de nouvelles connexions entre les synapses pour s’adapter à de nouvelles situations.

Un cerveau moins endommagé

Cet entrainement via la Wii Balance Board, répété et ciblé, réduit également les risques de chutes chez les patients et les conséquences induites (fractures, traumatismes, etc.). Toutefois, ces effets bénéfiques disparaitraient au-delà de douze mois après l’utilisation de la Wii. « Pour que ces effets bénéfiques soient réels, il faut impérativement que les malades atteints de sclérose en plaque soient assidus ».

Cette étude vient en confirmer une autre, des universités de l’Illinois et du Massachussetts en 2010. Selon les scientifiques américains, les malades de la sclérose en plaque qui pratiquent de l’aérobic ou du fitness auraient moins de détérioration des parties de leur cerveau endommagées par la maladie, que ceux qui n’en pratiquent pas.

Laurie Ferrère