Se chauffer au bois : quelles sont les règles à connaitre ?

0
303
Les feux de cheminée: les règles à connaitre. Une réglementation stricte. ©ShutterStock

 

Poêle, insert ou cheminée à foyer fermé, chaudière à bois ou granulés… Solution de chauffage écologique qui présente un réel atout énergétique, le bois revient en force. Ce que vous devez savoir.
Par Carole Caillaud

Facilement exploitable, compétitif, peu polluant et renouvelable, ses qualités sont séduisantes. Et avec les techniques et les matériels d’aujourd’hui, le chauffage au bois exige moins de chargements, il produit moins de fumée et son rendement est performant. Il existe différents équipements : les classiques poêles à bois, les inserts ou cheminées à foyer fermé et les chaudières à bois. A la différence de la cheminée ouverte qui est avant tout décorative, ces installations permettent de récupérer la chaleur et de la redistribuer dans votre logement. Toutefois, les chaudières à bois exigent plus d’espace disponible eu égard à leur taille et à l’entrepôt des bûches. Son avantage : Le bois permet de diviser votre facture par deux voire trois.

Ramonage obligatoire des conduits

Vous devez faire pratiquer deux ramonages mécaniques par an dont un en hiver. C’est à l’utilisateur de l’installation de chauffage, donc, en cas de bail, au locataire et non propriétaire de s’en charger. Il s’agit d’une obligation légale afin de prévenir les risques d’incendie. Ne vous contentez pas des buches de ramonages vendus dans les magasins de bricolage. Vous devez passer par un professionnel qui vous délivrera un certificat. Comptez entre 50 à 75€. Si un incendie avait lieu, faute d’avoir fait le ramonage, vous risquez une amende de 450€ et votre assureur pourrait limiter votre indemnisation.

Entretien de la chaudière

Si vous utilisez une chaudière à bois ou à granulés, comme chauffage principal, vous devez la faire réviser par un professionnel tous les ans. Cette obligation résulte d’un décret du 9 juin 2009, relatif aux chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW et s’applique dans toute la France. Elle vaut d’ailleurs pour type de chaudière qu’elle fonctionne au gaz, au fuel ou au bois.

Dans la cadre de la construction d’un maison

Si vous décidez d’opter pour une chaudière au bois ou à granulés comme chauffage principal pour chauffer toutes les pièces de la maison,  vous devez l’envisager en amont. Depuis le 1er janvier 2013, toute nouvelle construction doit répondre aux exigences de la RT 2012 (réglementation thermique). Le choix de l’énergie est encadré par ce contexte réglementaire qui impose le recours à une énergie renouvelable et l’obligation d’un niveau d’isolation performant. Vous pouvez faire le choix du chauffage au bois dans le cadre d’une maison RT2012 (BBC). Le système devra être muni d’un dispositif d’arrêt manuel et d’une régulation automatique de la température intérieure.

 Pensez au détecteur de fumée

Depuis le 1er janvier 2016, tous les logements à usage d’habitation doivent être équipés d’au moins un détecteur de fumée. En cas de location, c’est au propriétaire du logement de l’installer à ses frais, mais c’est au locataire de veiller à l’entretien de l’appareil (en changeant les piles). En cas de chauffage au bois, il est recommandé d’ajouter un détecteur dans la pièce où se trouve le foyer.